AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Accueillir la mort à bras ouverts

Aller en bas 
AuteurMessage
Jace Haskill
Professeur de Nécromancie
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Farrias
Vocation: Nécromancien

MessageSujet: Accueillir la mort à bras ouverts   Mar 29 Mai - 11:31

Date d'arrivée : 03/09/285 à 22h

Depuis quelques jours, un étrange petit cortège sillonnait les plaines et les vallées verdoyantes d'Ascadian. Aujourd'hui, ils le savaient, c'était la dernière partie du voyage, si bien qu'ils décidèrent de braver le rideau sombre et froid de la nuit, qui s'abattit bien trop vite sur le groupe pour qu'ils puissent opter pour une autre alternative. A la tête de ce convoi, un homme, particulièrement grand, à la démarche assurée, le visage dissimulé dans un épais capuchon. Les personnes qui le suivaient dirent ensuite de lui qu'il resta silencieux tout le chemin durant, se pliant malgré tout volontiers aux demandes de sa suite, moins coutumière des grands déplacements. Cette dernière était composée de trois chevaux, tirant chacun un petit char chargé d'une malle en bois très travaillée et fermée à l'aide d'un énorme cadenas forgé dans un métal sombre mais particulièrement résistant. Devant chaque cheval, à l'autre bout des reines de cuir, se tenaient un serviteur, harassé, armé, et un tantinet plaintif, un des trois râlait parce qu'il estimait avoir droit à une étape dans une auberge où il pourrait sans doute se repaître et flagorner avec d'accortes bougresses. Mais cette fois ci, l'homme de tête ne céda à ses jérémiades et pressa le pas, jusqu'à ce que le cortège arrive devant une imposante grille noire ornée d'un H majuscule. Le meneur leva la tête et, d'un geste lent et contrôlé, ôta son capuchon orné de runes, pour sonder les énergies de ce lieu, immobile pendant plusieurs minutes, seulement interrompu par Gildur, le second, qui beugla en se grattant grossièrement de ses doigts sales la barbe désordonnée qui poussait sur son double menton.

«Alors c'est ça ? On a fait tout ce chemin, de nuit, pour se planter devant une grille ?»

Le premier homme fronça les sourcils, importuné par ces paroles qui ne faisaient que refléter la bassesse d'esprit des hommes, et qui perturbaient nettement l'Entropie environnante. Il préféra ignorer cette démarque dépourvue d'intérêt et resta parfaitement immobile. Même si la nuit était tombée depuis longtemps, il savait que quelqu'un sentirait son arrivée. Ce quelqu'un, ce serait probablement Cassidy, la directrice de l'Académie Hysandra. L'homme ne la connaissait pas plus que cela, mais il avait eu vent que l'établissement recrutait des professeurs, une aubaine pour ce spécialiste de la Nécromancie, cet art noir qui engendre encore aujourd'hui moult affabulations. L'aubaine, ce n'est pas bien sur avoir l'opportunité de donner des cours, c'est de disposer d'un cadre et de ressources propices à ses recherches sur la résurrection et sur l'Immortalité, rien que ça. Si ce pouilleux de Gildur était au courant de la puissance de cet homme, il ne choisirait probablement pas ce moment pour se fendre d'une autre remarque désobligeante de sa voix grasse et peu mélodieuse.

«Bon, on va rester là longtemps ? Eh, oh, vous êtes sourd ou quoi ?»

Alors que dans son esprit, le mage prévoyait un sort d'entropie visant à lui sceller les lèvres en les faisant fondre, il se contenta de se retourner lentement, et de le fixer sévèrement de ses yeux bleus azur surnaturels. Un autre de ses suiveurs, un jeunot un peu benêt mais plus réfléchi, attrapa Gildur par le col de sa tunique et l'attira à lui afin de lui parler sur un ton presque paniqué.

«Silence, Gildur, espèce de vieux fou ! Ne sais tu pas qui est cet homme ?»
« Si fait, il nous paye pour transporter ses affaires, je n'ai pas besoin d'en savoir plus, freluquet.»
« C'est Jace Haskill, inconscient ! Mieux vaut éviter de le courroucer, je ne souhaite pas me muer en spectre de sang !»


Gildur déglutit de manière sonore, n'osant plus soutenir le regard neutre de Jace, qui ne pipa mot. Au lieu de cela, il pointa du doigt les malles que les trois serviteurs s'empressèrent de porter et de déposer au sol. Impassible, Jace porta sa main à sa ceinture et en décrocha une petite bourse en cuir attachée par un ruban doré. Le nécromant la jeta à Gildur, qui la rattrapa de la main droite. Un tintement clair indiqua que la bourse était pleine de pièces d'or, suite à quoi les serviteurs s'inclinèrent et prirent congé rapidement, sous le choc de la révélation du jeune freluquet. Jace se retourna, enfila de nouveau sa capuche et croisa les bras, fixant inlassablement en silence l'imposante grille noire, attendant que quelqu'un vienne l'accueillir comme il se doit.



Dernière édition par Jace Haskill le Mar 29 Mai - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 858
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mar 29 Mai - 12:51

La jeune femme était fort affairée à cette heure avancée de la soirée alors qu'elle était à ce moment dans son bureau, plongée dans une pile de parchemins administratifs, tous assez barbants et pas spécialement attractifs. Cela parlait de gestion de la rénovation du château, de comptes au sujet des dépenses. Mais aussi de lettres de candidatures de différents futurs professeurs ou adultes pour rejoindre l'Académie.

Eclairée par la lueur d'un cristal Lumis reposant juste à côté de son bureau, Cassidy écrivait, lisait, marmonnait tout en froissant certaines feuilles, les jetant par dessus son épaule donc les papiers atterrissaient à côté de la poubelle mais jamais à l'intérieur.

Elle soupira un instant, un peu agacée par cette pile à remplir et puis, un certain Drakkari ne lui facilitait pas la tâche. Toute la journée elle avait du courir derrière lui, l'ordonnant de travailler, de mettre un peu de coeur à l'ouvrage. Mais il était têtu comme une mule, refusant de se plier à la simple bonne volonté, paresseux, borné et difficile à vivre. Bon parfois, la jeune mage devait reconnaître qu'il était plus agréable mais cela restait quand même rare. Un effet de hauts et de bas, la surprise à chaque détour du chemin.

La jeune femme se frotta un instant les yeux et regarda l'heure sur un cadran. Il était presque 22 heures. Elle reposa doucement sa plume sur le parchemin, s'étira un instant tout en fermant les yeux. Ce soir, un nouveau résidant devait faire son apparition dans le château. En effet, la jeune femme avait reçu une lettre de la part d'un certain Jace Haskill qui proposait sa candidature pour les cours de Nécromancie, une option pouvant être choisie par les élèves.

Cassidy se redressa de sa chaise et tendit la main vers son bâton aux symboles runiques adossé contre le mur de la fenêtre. On ne refait pas deux fois la même erreur, elle avait déjà eu le coup avec Tristan. Même si cet homme paraissait, à la lecture de sa lettre, plus respectable, que le fougueux Drakkari. Cependant, la méfiance était toujours de rigueur et se balader sans son bâton même au sein de son propre établissement n'était pas très recommandé.

*La paperasse est remise à plus tard... Je commence à avoir des crispations à force de rester comme ça sur cette chaise. Sortir va me faire le plus grand bien !*

La jeune mage vêtue de sa robe bleue nuit aujourd'hui se dirigea tranquillement vers la sortie puis se retourna vers la pièce qu'elle quittait. Il ne fallait pas oublier d'éteindre la lumière en partant, l'énergie magique était une ressource qu'il fallait éviter de gaspiller lorsqu'on le pouvait. Elle claqua des doigts de sa main libre et le cristal Lumis s'éteignit aussitôt, plongeant la salle dans l'obscurité totale alors que Cassidy pivota et sortit de la pièce sans fermer la porter à clé, car après tout, qui serait intéressé par quelques parchemins barbants ? Il y avait bien la lettre des Cheistams mais Tristan devait être complètement désintéresser par son contenu. Du moins, c'est ce qu'elle pensait.

Parcourant l'étendue du couloir silencieux et vide pour le moment, Cassidy écoutait le moindre bruit mais il n'y avait que le silence. Les torches brûlaient paresseusement dans les coupelles ou accrochées au murs, au moins, elle était sûre qu'aucun élève ne traînait dans les couloirs à cette heure ci et c'était une bonne chose... vu qu'il n'y en avait pas.

Et pourtant, la jeune femme savait qu'au fil des jours, l'ambiance changerait, cela serait beaucoup plus animé. Elle sourit à cette pensée bien que ce Drakkari têtu était une grosse animation à lui tout seul. D'ailleurs il n'avait pas très apprécié la rune sur la peau de contrôle et même si c'était une obligation pour être sûr qu'il ne deviendrait pas violent, c'était une décision qui avait été dure à prendre.

Cassidy sortit du château, jetant un regard du côté droit. Quelques torches étaient encore allumées, les bâtisseurs travaillaient dur pour rénover une partie du mur de la partie Ouest. Tristan en faisait parti bien évidemment et il faisait des heures supplémentaires car toute la journée il avait vadrouillé à droite à gauche, une petite partie de cache cache par ci, une autre farce par là. Il était tout simplement épuisant et difficile à tenir. Un vrai gamin parfois ! Et pourtant la jeune femme ne put s'empêcher de laisser flotter un léger sourire sur son visage.

Comme il faisait sombre et qu'il n'y avait pas de lampadaires, pour cette période temporelle, cela serait bien étonnant, Cassidy marmonna un petit mot de pouvoir en fermant sa main puis en l'ouvrant d'un geste. Une orbe de la taille d'une assiette lévita au-dessus de sa tête et suivit les mouvements du bâton, tout en éclairant avec une douce lumière les alentours.

Enfin, elle se concentra à nouveau sur ce fameux nouvel arrivant. D'après sa lettre, il souhaitait enseigner l'art de la nécromancie. La jeune femme avait toujours été très réticente à ce type de magie car il était difficile d'approuver la résurrection de cadavres pour les transformer en marionnettes mais l'homme semblait sérieux, une belle façon d'écrire. Elle avait apprécié.

Son nom ne lui évoquait absolument rien, c'était un parfait inconnu et même si la provenance de la lettre venait de Farrias, il y avait très peu d'informations. Car la jeune femme avait bien sûr chercher à se documenter. Elle savait uniquement qu'il avait pour origine une maison de Farrias tournée vers les arts occultes, et que cet homme avait une bonne réputation pour un peu qu'elle en ait entendu parler chez les nécromanciens.

*De toute manière, nous sommes sur un territoire neutre. Tout le monde est accepté ici, peu importe le statut, le grade, le rang...*

C'est donc avec beaucoup de curiosité qu'elle venait à sa rencontre, comme d'habitude, pressée de découvrir un nouvel habitant.

La jeune femme marcha d'un pas vif sur le chemin qui menait au terrain d'arrivée. Effectivement, il y avait un homme qui attendait à la porte. Déjà ? Etait-elle en retard ? Cassidy espéra qu'il n'avait pas attendu longtemps sa venue, ce n'était pas très correct de sa part si c'était le cas. Pourtant, elle avait senti sa présence, mais pensait qu'il lui fallait encore un peu de temps avant d'arriver.

C'est donc d'un pas vif que l'érudite vint à sa rencontre, tout en faisant un signe avec son bâton vers le portail sombre afin que celui-ci s'ouvre dans un grincement.

En approchant, elle se rendit compte que l'homme était aussi très grand, il pouvait très bien avoir la même taille que Tristan. Cela surprit un peu Cassidy mais après tout, il y avait de tout pour faire un monde. Sauf que pour l'instant ces deux principaux interlocuteurs étaient des personnes de grande taille alors qu'elle devait lever la tête pour pouvoir leur parler.

*Bonjour le torticolis !*

Il était difficile de distinguer les traits de son interlocuteur, mais sa façon de se tenir, son allure, lui donnait une certaine noblesse. Il était cependant vêtu d'une cape de voyage ainsi que d'un capuchon qui recouvrait sa tête et ce n'était pas possible de l'identifier plus que ça pour le moment.

*On ne voit rien du tout dans ce noir... Heureusement que ma sphère m'éclaire un peu...*

La jeune femme avait une expression polie et respectueuse sur le visage et elle se mit en face de lui tout en s'inclinant avec grâce devant lui.

"Bonsoir. Messire Haskill je présume ? Je suis Cassidy Herediane, la directrice d'Hysandra. indiqua-t-elle d'une voix respectueuse et calme.

Cassidy se releva doucement. Les formules d'usage et de politesses étaient chose courante, et elle était vraiment à cheval là dessus.

"Je vous souhaite la bienvenue ici. Votre voyage s'est-il bien passé ?"

Elle remarqua les lourdes caisses, solidement fermées qui étaient posées à côté de lui. Il avait l'air bien chargé quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Jace Haskill
Professeur de Nécromancie
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Farrias
Vocation: Nécromancien

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mar 29 Mai - 14:01



Jace n'eut pas à attendre longtemps. Bientôt il fut sorti de ses rêveries par le rythme cadencé de bruits de pas approchant. Détournant le regard, il vit au loin une sphère luminescente virevolter au dessus d'une tête blonde à demi-éclairée, avant d'assister à l'ouverture des portes, dans un grondement retentissant à une heure où tout alentour est plongé dans le calme de la nuit. Une jeune femme se présenta à lui. Si elle devait vraiment se tordre la nuque pour regarder Jace dans les yeux, ce dernier lui aussi fut étonné de voir une femme aussi minuscule se tenir devant lui. Quoi qu'il en soit, loin d'être du genre à juger un livre à sa couverture, il se garda de prononcer quelque commentaire que ce soit. Au lieu de cela, il observait son interlocutrice en silence, en attendant qu'elle se présente à lui. Ce qu'elle fit, de manière convenable et courtoise, l'attitude attendue de la part d'une directrice d'académie, en s'inclinant avec déférence.

"Bonsoir. Messire Haskill je présume ? Je suis Cassidy Herediane, la directrice d'Hysandra. Je vous souhaite la bienvenue ici. Votre voyage s'est-il bien passé ?"

Malgré le ton calme du début de la conversation et les manières gracieuses de son hôte, Jace sentit un léger changement dans l'équilibre entropique environnant. L'équilibre entropique est une des notions primordiales de la Nécromancie, c'est en fait une mesure abstraite ressentie du désordre. Le fait que l'équilibre s'effondre dans certaines situations n'est pas le fruit du hasard, cela peut venir d'un conflit qui s'envenime, d'une préoccupation importante, une bataille, un déséquilibre des forces dans une bataille, des morts, du désordre lui même, bref, c'est une notion très avancée que même certains Nécromants confirmés ont parfois du mal à saisir. Jace, lui, percevait bien cette mesure, et son déséquilibre semblait indiquer qu'il avait probablement à faire à une personne désordonnée, en proie à un conflit interne, puissante mais maladroite. Mais il n'en fit pas grand cas, Haskill se contenta d'incliner la tête respectueusement à son tour et prit, pour la première fois la parole. Sa voix était étonnamment douce et paisible, malgré sa basse tonalité. Une voix lente, intelligible et un peu inquiétante, qui pourrait achever le tableau morbide que l'on dresse des nécromants.

«Je suis très honoré de faire votre connaissance, Cassidy. Je vous en prie, appelez moi simplement Jace, puisque nous serons amenés à travailler ensemble.»

Jace se redressa et joignit les mains. Dans cette posture, il avait l'air d'un mystique en train de prier, ce qui n'était probablement pas très rassurant à voir. Sans attendre, par politesse, il reprit la discussion que la directrice avait lancé, se risquant même à placer un subtil trait d'esprit.

«Ma foi, ce voyage fut d'un ennui... mortel. Je dois vous dire que je suis satisfait d'être enfin arrivé, ce qui n'était pas chose aisé avec une suite aussi incompétente.»

Le Nécromant faisait bien entendu référence aux nombreuses pauses que lui imposèrent sa suite, y compris les chambres qu'il avait payé dans les auberges. Lui, ne comprenait plus depuis longtemps le besoin de sommeil de ses congénères. Cela trouvait son explication dans les allées et venues à travers le Voile et ses errances dans l'Immatériel qui le privaient de sommeil, sa seule fatigue était maintenant spirituelle et émotionnelle, même s'il avait aussi tendance à mettre cette dernière de côté. Quoi qu'il en soit, il suivit le regard de Cassidy, qui était posé sur les trois lourdes malles qui contenaient une pléthore de manuscrits écrits de la main de Jace, des ouvrages et des documents sur des artefacts anciens capables de le faire avancer dans ses recherches. Il ne possédait rien d'autre d'important, sa "vie" était résumée dans ces coffres. Haskill posa à nouveau son regard sur la directrice. Bien sur, Jace était au courant des rumeurs qui circulaient sur les Nécromants (il n'hésitait pas non plus à en rajouter, cela dit), et souhaitait mettre les choses à plat dès son arrivée afin d'éviter toute situation inconfortable et fortuite.

«J'aimerai dissiper tout malentendu ou tout a-priori malvenu avant même que je prenne mon poste, si vous me le permettez. Je tiens à ce que vous sachiez que j'ai parfaitement entendu et assimilé les... "restrictions" imposées à mon champ d'étude, et vous n'aurez pas à déplorer un quelconque écart de conduite de ma part. Je suis conscient que la Nécromancie soit perçu comme un art malsain et incompréhensible, mais vous n'aurez pas à vous méfier de moi. Je vous en fait la promesse solennelle.»

Même s'il parlait encore sur un ton aussi froid et calme que la nuit, ses paroles et ses intentions étaient sincères. Après tout, il préférait que la directrice le voit comme un puissant mage, érudit et responsable plutôt que comme une menace au sein de son propre établissement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 858
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mar 29 Mai - 21:35

La jeune femme se sentait un peu fatiguée quand même. Les deux derniers jours avaient été assez durs pour elle en raison de la montée d'activité qui se résumait à une seule et unique personne. Un Drakkari balourd, difficile à gérer. Bref, ce n'était pas le moment de penser à cela. Il y avait des choses beaucoup plus importantes pour le moment.

Cassidy regarda poliment son visiteur. Il semblait plus âgé qu'elle et même un peu inquiétant à la première impression, avec cette capuche sombre sur la tête. La nuit noire n'aidait pas vraiment à se repérer même si il était possible d'apercevoir un peu le visage du nouveau professeur par moments, éclairé par sa sphère lumineuse, flottant à quelques centimètres de son bâton.

A part ce commentaire interne sur sa grande taille, Cassidy ne fit aucune remarque ni réflexion de ce genre en face de l'homme. En effet, elle avait quand même des bonnes manières et le respect ainsi que la courtoisie faisaient partis des valeurs les plus importantes à ses yeux. Inutile de juger par le physique, seul ce qu'il y avait derrière la tête comptait. Cependant la jeune femme pensa ensuite à Tristan qui lui avait proposé il y a quelques jours un escabeau afin de prendre un peu de hauteur. Heureusement que le nouvel arrivant ne semblait pas être du style à faire ces réflexions d'un très mauvais goût.

La jeune directrice restait polie en s'inclinant devant lui, s'informant déjà sur l'identité de son visiteur bien qu'elle le savait d'une manière ou d'une autre, se servant des courants magiques qui laissait une certaine signature dans l'air à déchiffrer. Il s'agissait juste d'une petite formalité afin de pouvoir engager la conversation et ainsi, commencer à faire connaissance car ils seraient amené à se croiser souvent les prochains jours.

Cependant, elle ignorait complètement les différents effets de la nécromancie, sa façon de fonctionner et la demoiselle aurait été bien surprise de savoir que cet homme était capable de percevoir certains états d'esprit qui lui permettait de mieux cerner les gens. Mais Cassidy ne le savait pas et même si c'était le cas, la jeune femme n'aurait pas pu faire ou dire grand chose.

Alors, son interlocuteur pris la parole pour la première fois depuis son arrivée. Une voix étonnamment calme, douce et lente. Elle avait aussi un petit fond inquiétant qui laissait planer un certain mystère au-dessus de cet homme. Cependant, il ne fallait jamais se fier à la première impression. Mais à première vue, cette façon de parler, cette tonalité, définissait un homme discret, peut être même un brin solitaire, et qui semblait vraiment contrôler le débit de ses paroles.

"Très bien Jace. Je suis également honorée de vous rencontrer"

Effectivement la venue du nécromancien n'était pas le fruit du hasard. Ils allaient effectivement travailler ensemble d'une certaine manière, bien que Cassidy laissait une grande liberté et autonomie à ses résidents adultes, bien qu'ils devaient en contrepartie mener à bien leurs fonctions. Sauf un certain Drakkari qui lui bénéficiait d'un traitement un peu spécial.

Jace se redressa, dans une position un peu particulière que certaines personnes utilisaient avant de commettre des actes plus ou moins sympathiques. Cependant, aucun trait de peur ou de crainte ne se lisait sur le visage de la jeune femme qui gardait des traits neutres, courtois, sans aucune froideur ni émotion négative. Elle était au contraire un peu curieuse d'en apprendre davantage sur cet homme. D'un point de vue professionnel bien entendu.

Lorsqu'elle voulut prendre connaissance du confort de son voyage, l'homme se permit un simple petite phrase qui était assez singulière pour un nécromancien, car il parlait de l'ennui mortel du voyage. Un trait d'esprit très léger lorsque l'on sait que les pratiquants de cet art occulte sont tournés vers la résurrection des morts et leur manipulation. Cependant, la jeune femme acquiesça d'un signe de tête poli en approuvant ses paroles. Bien qu'elle ne fit aucun commentaire sur sa première phrase, gardant un intérêt poli, répondant calmement.

"Je vous comprends. Il est difficile de nos jours de trouver des personnes compétentes et travailleuses. Beaucoup d'intérêt personnel et surtout l'appât du gain aide un peu"

Elle pensa d'ailleurs à la rénovation de son château. Effectivement elle avait eu quelques soucis lorsque Tristan l'avait informé que la structure n'était pas du tout adaptée pour ce type de bâtiment. Il y avait encore beaucoup de choses à faire, et elle qui n'était pas forcément compétente n'avait pas les moyens de valider le travail. Cassidy devait faire confiance et ce n'était pas évident tous les jours.

*D'ailleurs je me demande ce qu'il fait ce méchant Drakkari. Il a du faussé compagnie aux ouvriers comme d'habitude pour aller dormir... Ca ne m'étonnerait pas de lui. Dès qu'on est pas dans son dos...*

La jeune mage avait observé les lourdes malles qui trainaient juste derrière lui. Elle en déduisit tout simplement qu'il s'agissait d'affaires personnels afin de profiter au mieux de son séjour mais Cassidy avait le respect de ne pas poser de questions sur le contenu réel des coffres. Pourtant, cela aurait pu être effectivement quelques objets de magie noir, des choses interdites. Cependant, la directrice avait toujours voulu faire confiance sans se poser de questions. Elle avait appris simplement quelques données sur lui pour savoir si il n'y avait rien de vraiment louche mais il n'y avait rien de spécial. De plus, il n'y avait aucun intérêt à vouloir détruire ce lieu.

Il lui parla à nouveau, et chose que la jeune demoiselle apprécia, c'était son honnêteté ainsi que sa disposition à tenir les engagements prévus. Jace restait calme et ses paroles étaient rassurantes. Il avait l'air d'être l'homme qui semblait loyal et respectueux de ses paroles. Aucune émotion de mensonge ne percevait dans sa voix et il profita de son arrivée pour bien cerner les choses, surtout par rapport à sa vocation de nécromancien qui était mal perçu par certains il fallait le reconnaître. D'ailleurs les Kaärs comptaient un bon nombre de nécromanciens dans leurs rangs. Une certaine réticence pouvait être visible.

Cassidy hocha doucement la tête pour répondre à ses paroles, avec une mine satisfaite sur le visage car elle avait apprécié son discours, il fallait le reconnaître.

"Fort bien Jace. Je suis agréablement surprise d'entendre vos paroles. Il est vrai que les nécromanciens se livrent à des pratiques particulières mais je suis contente de pouvoir compter sur vous."

Après tout, elle ne le connaissait pas mais Cassidy avait toujours été comme ça. Ouvrant les bras en grand, acceptant les paroles et de faire confiance à des personnes qu'elle connaissait à peine même si la situation jouait beaucoup. Pour Tristan, c'était de la naïveté. Pour elle, c'était quelque chose de beaucoup plus subtil.

"D'ailleurs, si cela ne vous dérange pas, je vous expliquerais sur le chemin l'organisation de ce lieu, le fonctionnement interne de l'Académie ainsi qu'une brève description sur les différents lieux de vie. Je vous dirais ensuite ce que j'attends en particulier de vous, d'un point de vue professionnel"

Sur ce, la mage tourna à nouveau son regard sur les coffres puis les désigna à Jace.

"Nous allons les transporter jusque dans l'enceinte. Puis-je utiliser un sort de lévitation pour les déplacer plus facilement sans que cela ne rentre en conflit avec le contenu ?" demanda-t-elle avec politesse.

Cassidy préférait demander avant de faire quoi que ce soit. La magie était un art assez surprenant et il était toujours possible que certaines choses se produisent sans qu'on s'y attende. La jeune femme préférait être prudente, non pas qu'elle se méfiait de Jace, mais surtout pour afficher ses intentions sans aucune détour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Jace Haskill
Professeur de Nécromancie
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Farrias
Vocation: Nécromancien

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mer 30 Mai - 9:20



"Fort bien Jace. Je suis agréablement surprise d'entendre vos paroles. Il est vrai que les nécromanciens se livrent à des pratiques particulières mais je suis contente de pouvoir compter sur vous. D'ailleurs, si cela ne vous dérange pas, je vous expliquerais sur le chemin l'organisation de ce lieu, le fonctionnement interne de l'Académie ainsi qu'une brève description sur les différents lieux de vie. Je vous dirais ensuite ce que j'attends en particulier de vous, d'un point de vue professionnel"

Agréablement surprise. Peut être s'attendait elle à un fanatique qui aurait débarqué dans son académie avec une flopée de serviteurs cadavériques pour porter ses affaires, ou tout simplement à ce que Jace se tranche les veines pour lui lancer une malédiction, que sait on ? Les clichés ont la vie dure. Quoi qu'il en soit, malgré le mouvement de dégoût que la Nécromancie provoquait immanquablement chez le commun des mortels, Cassidy semblait plutôt satisfaite de savoir Jace de son côté. Après tout, quoi de plus efficace pour lutter contre les nécromanciens des rangs Kaärs qu'un maître de ces sciences obscures ? De plus, cet homme est tout à fait capable de former des élèves à se défendre contre ce genre de magie, de toute façon bien trop complexe et subtile qu'ils pourront à peine en maîtriser les bases théoriques à moins d'avoir des prédispositions importantes, à l'image de Jace, originaire d'une puissante famille de mages noirs. Mais ne vous y trompez pas, cette remarque sans importance fut loin de gêner ou de vexer Jace, habitué à des termes moins bien élogieux. La directrice souhaitait elle aussi mettre quelques choses au point, en adéquation avec sa fonction. Jace, qui n'a jamais été professeur au sein d'un tel établissement, accueillait ses recommandations et consignes avec toute la bonne volonté du monde. Avant d'y aller, elle désigna les malles du doigt.

"Nous allons les transporter jusque dans l'enceinte. Puis-je utiliser un sort de lévitation pour les déplacer plus facilement sans que cela ne rentre en conflit avec le contenu ?"

Le Nécromant leva les yeux au ciel afin de réfléchir aux objets susceptibles de se briser. Bien sur, il n'avait pas emmené que des livres, il possédait quelques objets auquel il n'était pas plus que ça attaché, mais qui pourraient lui être utiles ici, comme ses cristaux d'âme, généralement confisquées par les Cheistams qui estiment que c'est un produit de contrebande chez les Kaärs. Jace avait aussi une grande vasque en cuivre, une statuette de Garor, le dieu du cycle de la vie, quelques fioles remplies d'une étrange substance translucide et luminescente, plusieurs outils étranges semblables à des diamants de différentes tailles ainsi d'un compas taillé dans une matière précieuse, entre autre. Quoi qu'il en soit, ses affaires étaient soigneusement enveloppées dans d'épaisses couches de papier, calées de manière à éviter les pertes, et si elles avaient survécu au voyage à cheval, la lévitation ne poserait aucun problème. Sobrement, Jace acquiesça en silence, donnant sa permission à la directrice de faire une brève démonstration de ses capacités, lorsque son regard fut attiré au sol par de tous petits bruits. Ses yeux s'étant peu à peu habitués à l'obscurité, Jace discerna, non sans difficulté, une toute petite forme fureter autour d'une des malles, probablement un rongeur. Le mage dirigea sa main gauche en direction de l'animal imprudent et écarta ses longs doigts. Une rune orangée se dessina sous le petit mammifère et s'évapora quasi-instantanément en fumée, émettant au passage le son d'un bref soupir. Sans plus de cérémonies, il se baissa et saisit le rat qu'il glissa dans une poche intérieure de sa tenue. La directrice devait se demander quel psychopathe elle était sur le point d'engager, si bien que Jace se sentit obligé de se justifier.

« Il n'est pas mort, seulement inconscient.»

Finalement, cela ne semblait guère plus rassurant, pourquoi diable emporter un rat inconscient dans sa poche ? En vérité, Jace utilisait sa vasque de cuivre pour pratiquer l'hémomancie, un art ancestral qui consistait à lire l'avenir dans le sang. Ce n'était pas une science exacte, plutôt une interprétation de signes et de ressentis, mais c'était une pratique courante pour les Nécromants... Probablement beaucoup moins répandue chez les autres. Bref, il était temps de rentrer dans l'école. Jace indiqua, d'un geste de bras poli, qu'il était prêt à suivre Cassidy.



Dernière édition par Jace Haskill le Mer 30 Mai - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 858
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mer 30 Mai - 14:15

Effectivement, la jeune femme avait entendu beaucoup de rumeurs au sujet des nécromanciens. Ils étaient plutôt effrayants pour les gens simple du peuple. La manipulation des esprits et de la mort était mal vu par certains, ce qui était plutôt normal. Cependant, ce n'était pas le cas de Cassidy. Après tout, elle avait bien demandé sur sa liste de recrutement un professeur pour enseigner la nécromancie. Ou plutôt, comment aborder cet art magique pour mieux se défendre dans le cas d'une attaque. C'était important de connaître son adversaire.

Mais la jeune femme le savait, peu importe le chemin, les convictions, on ne pouvait pas être tout noir ou tout blanc. Il y avait toujours une partie opposée pour garder un certain équilibre dans son comportement et sa façon d'être. Bien que cela existait aussi les personnes ayant repoussé tout bon ou mauvais sentiment, mais cela restait plus rare. Les faiblesses humaines, les défauts, les qualités. Le monde est constitué d'une multitude de personnalités. Après tout, d'après les anciens écrits, les dieux avaient bien veillé à cela. Même si les conflits n'étaient pas vraiment une bonne chose et c'était à cause du dieu Balthar que les Ascadiens se déchiraient en plusieurs idéaux, devenant égoïstes et avides de puissance.

Pourtant Cassidy avait toujours regarder le monde d'un point de vue externe, sans juger à la simple première apparence. Cela lui avait pourtant valu des échecs, des profiteurs. Avec l'âge, elle gagnait en expérience pour essayer de cerner les gens plus rapidement.

Lorsque la jeune mage proposa à Jace de faire léviter ces malles, celui-ci semblait réfléchir à cette proposition. En effet, elle n'avait pas eu la curiosité de lui demander de quoi était composé ces conteneurs mais ce n'était pas nécessaire, du moins pour elle. Il acquiesça simplement pour lui donner sa permission à l'utilisation de la magie.

Cassidy commença alors à diriger son bâton quand elle aperçut Jace qui se dirigeait rapidement vers une des caisses. Il y avait un rongeur qui traînait autour et le malheureux ne fit pas long feu car le nécromancien utilisa un de ses sorts pour tuer ou assommer rapidement le rongeur sans se poser plus de questions, comme si il ramassait seulement un objet quelconque traînant au sol.

Cela amplifia un peu la curiosité de Cassidy, car il l'avait mis dans sa poche sans rien dire. Cependant, même minime, il s'agissait d'une petite démonstration toute simple. Mais bon, après tout, il n'y avait pas de quoi s'en faire. Pour faire des potions, on utilisait toute sortes d'ingrédients un peu bizarres, alors peut être que le rat allait lui servir d'une manière ou d'une autre pour sa magie justement. Bien qu'elle trouva cela un peu étrange, n'ayant pas spécialement de connaissances dans ce domaine.

Cependant Jace prit la peine de se justifier très rapidement sur l'état du rat, ce qui était encore appréciable. Après tout, tant qu'il ne tuait pas un humain innocent, ce n'était pas si grave que ça. La jeune femme accorda un léger sourire rassurant pour lui montrait qu'elle ne se formalisait pas de ça. Elle avait encore bien le temps d'apprendre à le connaître. Cassidy se contenta simplement de hausser les épaules en silence.

Après tout, elle avait bien un Drakkari complètement... fougueux ? Pervers ? Bourrique ? Incompréhensible ? dans son établissement alors Jace, même si il avait eu un geste un peu étrange, paraissait être un gentleman à côté de lui.

A son signal, la jeune mage murmura quelques mots magiques et les runes sur son bâton prirent une jolie couleur violette. Elle se contenta ensuite de le pointer tour à tour sur les trois malles. Une rune violette apparut sur chacun des coffres et ceux-ci commencèrent à trembler doucement. Concentrée, la jeune femme leva un peu son bâton d'un geste puis le tendit en avant. Le lien de lévitation avait été fait, les runes sur les malles disparurent alors que celles-ci se levèrent paresseusement pour flotter au-dessus du sol.

Le sort avait été bien réalisé, pas une des malles ne tremblait, elles étaient parfaitement contrôlées et prêtes à suivre les deux protagonistes de la scène. Le visage concentré, Cassidy se tourna alors face aux grilles et commença à rentrer, sûrement suivi par Jace.

"A propos de ce rat, vous comptez en faire quoi ? N'y voyez pas une quelconque méfiance de ma part, c'est uniquement pour comprendre un peu le fonctionnement de la nécromancie"

Il était vrai que la jeune femme était curieuse et voulait en savoir davantage. Ce n'était pas l'homme qui était du genre à discuter et parler mais il était libre de répondre ou bien de se perdre dans ses pensées.

"J'aimerais justement en savoir davantage sur cet Art. Mes connaissances sont vraiment limitées dans ce domaine. Pouvez vous m'en dire plus ? Si vous n'y voyez pas d'inconvénient bien entendu"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Jace Haskill
Professeur de Nécromancie
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Farrias
Vocation: Nécromancien

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mer 30 Mai - 16:44



La jeune femme se contenta finalement de hausser les épaules, c'est ce que Jace aurait fait aussi devant un tel spectacle, suite à quoi elle incanta une formule qui fit léviter les malles du Nécromant. C'était un sort de lévitation parfaitement exécuté, et à la vue de la légère grimace de concentration qu'affichait la directrice, Jace pensa qu'elle faisait des efforts pour bien faire malgré l'heure tardive et la masse de travail imposante dont elle devait probablement venir à bout chaque jour. L'homme, aux premiers abords, appréciait ce début de relation avec Cassidy, même s'il n'était finalement qu'homme de peu de mots en matière de contact humain. Tout semblait indiquer qu'il était reçu sans préjugés et l'attitude humble de son hôte renforçait le respect qu'il avait déjà pour elle. Jace emboîta le pas de la magicienne et passa les imposantes grilles noires pour afin pénétrer dans l'enceinte de l'académie, suivi par les trois malles qui flottaient mollement à une trentaine de centimètres du sol derrière eux. C'est alors que Cassidy lui posa des questions sur la Nécromancie, sur un ton curieux.

"A propos de ce rat, vous comptez en faire quoi ? N'y voyez pas une quelconque méfiance de ma part, c'est uniquement pour comprendre un peu le fonctionnement de la nécromancie. J'aimerais justement en savoir davantage sur cet Art. Mes connaissances sont vraiment limitées dans ce domaine. Pouvez vous m'en dire plus ? Si vous n'y voyez pas d'inconvénient bien entendu"

Jace joignit les mains dans son dos et soupira longuement, non pas qu'accéder à la requête de sa supérieure lui posait un problème, plutôt parce qu'il cherchait comment résumer un domaine si vaste et l'exposer prestement de manière concise. Après une poignée de secondes de réflexion, Jace prit la parole, d'une voix toujours aussi suave et profonde, teintée d'une sorte de passion lorsqu'il parlait de sa discipline, une passion souvent incomprise, malheureusement, lorsqu'elle touche à la mort et au sang.

« En ce qui concerne le rat, je vais m'en servir pour pratiquer l'hémomancie, qui est une école de divination, au même titre que la pyromancie ou la cartomancie, à l'exception qu'elle se fait dans le sang frais d'une créature, ou d'un humain.»

Forcément, dit comme ça, ça ne donne pas spécialement envie à un non initié d'en entendre plus, mais Jace était bien disposé à étancher la curiosité de la jeune femme.

« Soit. Nous autres les Nécromanciens utilisons trois grands types de sources. Nous nommons la première "magie du sang" dont fait partie l'hémomancie. L'exécution de ses sortilèges nécessite généralement un sacrifice vital ou une dose de sang, proportionnellement à la puissance voulue. Ces sorts sont majoritairement offensifs, ainsi il n'est pas rare de voir le Nécromant se blesser lui même gravement en vue de lancer de redoutables malédictions, mais il arrive aussi que ces sorts aient une visée curative... Comme un transfert de vie, par exemple, en sachant que les soins Nécromants requièrent toujours un sacrifice quelque part.»

Voilà pour le bloc indigeste de la magie du sang. Jace ne se demandait même pas s'il était mis à l'épreuve ou pas par la directrice, mais pour lui, c'était un bon entraînement pour le jour où il devrait expliquer tout cela à des étudiants. Le mage marqua une courte pause pour laisser le temps à son interlocutrice d'assimiler toutes ces informations.

« Le second grand type de magie est la magie Entropique. Contrairement à vous et aux autres Mages, nous ne captons pas les flux magiques terrestres, mais tirons une partie de nos pouvoirs de l'équilibre entropique. C'est une notion si abstraite que même certains nécromanciens confirmés sont incapables de s'en servir. L'équilibre entropique est une mesure du désordre ambiant, qui varie contextuellement. Le désordre, le chaos influencent nettement l'efficacité de nos capacités. Chez certains mages, comme moi, le sens de la perception de l'entropie en continu agit comme un sixième sens et ses fluctuations nous permettent d'interpréter un nombre chose plus ou moins important. Par exemple, quand vous êtes arrivés, l'équilibre entropique s'est légèrement dégradé, ce qui m'a laissé entendre que vous êtes préoccupée, en proie à un conflit interne, probablement. Pardon pour ces présomptions, qui peut être sont incorrectes, mais voilà ce que l'Entropie nous permet de faire, en plus des sorts d'altération physiques et mentaux.»

A nouveau, Jace marqua une pause. Il était tellement pris par ses explications qu'il ne chercha même pas à déceler une quelconque réaction de la directrice, qui n'en avait certainement pas demandé autant. Avant qu'elle ne puisse s'exprimer, le sorcier enchaîna, toujours sur le même ton.

« Le dernier grand type de magie est relative au Voile et à l'Immatériel Au cas ou vous ne soyez pas familière de ces concepts quantiques, ce que nous nommons le Voile est la limite entre notre monde - celui des vivants-, et l'au-delà, que nous nommons l'Immatériel. Ce Voile n'est pas physique, c'est une frontière surnaturelle que le Nécromancien peut se risquer à ouvrir, non sans danger. Ouvrir le voile n'est pas anodin puisqu'il permet d'arracher des âmes à ce monde de manière aléatoire et les faire temporairement revenir sur notre plan dans un corps inerte. Ouvrir le voile est un acte magique relativement simple, qu'un mage expérimenté pourra exécuter sans difficulté. Malheureusement, les âmes empruntées à l'Immatériel doivent trouver un hôte, et les cas où les conjureurs se sont retrouvés possédés sont très nombreux, entraînant souvent la mort de l'imprudent. A la question : est ce possible de ramener une âme de l'Immatériel à la vie de manière permanente, je n'ai que très peu de réponses et c'est aussi pour cela que je suis venu ici. Quoi qu'il en soit, maintenir l'âme sur notre plan requiert une grande concentration de la part du Nécromant, et la qualité de l'âme se détériore rapidement. Voilà tout ce que je peux vous dire, de but en blanc, sur la Nécromancie.»

Quel débit de parole. Cela devait être une énorme surprise de le voir aussi prolixe après une introduction en demie-teinte. Mais cela prouvait qu'il n'était pas un imposteur et qu'il maîtrisait son domaine sur le bout des doigts. Jace soupira à nouveau, avant de se risquer à un autre petit trait d'esprit, beaucoup moins morbide cette fois.

« Alors ? Suis-je engagé ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 858
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mer 30 Mai - 20:00

Marchant côte à côte, telles deux silhouettes dans la nuit noir, le futur professeur et la directrice avançaient sur le chemin du château. Il n'y avait pas grand chose à voir cette nuit là, l'obscurité n'aidant pas spécialement à admirer le paysage. On distinguait simplement les grandes silhouettes d'arbres qui s'étendaient de part et d'autres du chemin et qui évitaient d'approcher trop près de l'enceinte du domaine. Le château apparaissait plus loin, pas vraiment visible non plus. Cependant, quelques lumières apparaissaient aux fenêtres, désignant quand même une vie à l'intérieure.

Pendant un court instant, le regard de Cassidy se porta vers le un point beaucoup plus loin, près du mur ouest qui s'étendait derrière le château. Ici aussi des torches étaient allumées et les ouvriers avaient décidé de travailler un peu plus longtemps que prévu. C'était une bonne chose car il fallait que les endroits encore un peu usés par le temps soient remis à jour avant l'arrivé de la première vague de froid, ce qui ne serait pas agréable pour un aussi grand château.

Alors que Cassidy marchait doucement, suivie des malles qui obéissaient gentiment sans se rebeller (d'ailleurs cela aurait été bien étrange si c'était le cas), son bâton toujours dans la main qu'elle laissait reposer sur le sol à chaque pas, la jeune femme interrogea le nécromancien au sujet de son art, avec une certaine curiosité honnête dans le ton de sa voix. L'homme soupira un instant tout en marchant avant de commencer à parler de sa magie, son art avec une certaine passion dans la voix.

Au fur et à mesure de son discours, Cassidy montra un réel intéressement pour ce type de magie, bien qu'elle l'écoutait que de manière théorique, ne comptant pas le pratiquer elle même. Cependant, l'idée de pouvoir lire une sorte d'avenir dans le sang d'un animal, même si c'était assez étrange comme méthode, était toujours une bonne chose à découvrir et pourrait peut être même lui servir pour plus tard. Si Jace se sentait disposé à accepter bien entendu.

*Ca se lit du sang de Drakkari ? Si oui je serais bien curieuse de voir ce que l'on peut apprendre dans son sang. Des choses pas très nettes je pense vu le type d'individu*

La jeune femme garda ces pensées pour elle même mais montra quand même dans le ton de sa voix un réel intérêt à cette pratique, bien que le nécromancien devait sûrement s'en servir pour ses objectifs personnels.

"Vraiment ? C'est intéressant comme méthode. Et est-ce que cette divination fonctionne bien ? J'imagine que ce ne doit pas être évident à interpréter quand même..."

Il commença à lui parler du premier type de magie, qui obtenait sa puissance dans le sang. Cassidy continua de l'écouter avec attention tout en marchant et regardant droit devant elle. C'était quand même particulier. Il fallait vraiment aimer faire ça et ne pas avoir le dégoût de la vue du sang. Cassidy avait déjà vu effectivement des nécromanciens utiliser une sorte de sort pour se soigner eux même et le fait que cela nécessite un sacrifice ne l'étonna pas vraiment.

"Donc il y a toujours une contrepartie si je comprends bien. Enfin, ça se voit dans toutes les écoles de magie. Le Nécromancien doit donc forcément se blesser à chaque fois qu'il utilise un sort ? Ou a-t-il une réserve de sang justement avec lui ? Si je suis bien le raisonnement, je pense que seul le sang frais possède de vraies propriétés à l'utilisation des sorts."

La discussion pouvait sembler un peu morbide et sanglante. Mais il s'agissait juste de deux confrères échangeant, enfin plutôt seul Jace s'exprimait. Ce n'était nullement une épreuve pour la jeune femme, mais elle ne regretta pas de lui avoir demandé. On sentait que le nécromancien s'appliquait à expliquer les choses pour qu'elle puisse comprendre tout en lui laissant le temps d'assimiler ses paroles. Cassidy avait toujours été curieuse de nature et voyant l'art de la nécromancie comme une école de magie, elle ne pouvait que bien réagir.

Il s'attarda ensuite sur la magie entropique et Cassidy parut encore plus intéressée par sa réflexion. Ce nécromancien devait être vraiment puissant pour percevoir l'agitation qui régnait à l'intérieur de la jeune mage en ce moment. Bon, il faut aussi dire qu'il y avait de la fatigue, deux journées harassantes passées à courir derrière un Drakkari, physiquement ça épuise dans un sens.

*Pas mal...*

Cela lui fit penser que le nécromancien ne devait pas être un homme facile à berner. Bien qu'elle n'en avait pas l'intention car ce n'était pas dans sa nature de faire ce genre de choses. Elle était cependant curieuse de connaître la suite des évènements. Du coup, Jace serait vraiment un bon professeur, capable de ressentir l'équilibre des élèves et ainsi de pouvoir comprendre rapidement certaines choses.

Un mince sourire apparut sur le visage de Cassidy alors qu'elle regarda le nécromancien tout en inclinant légèrement la tête.

Cependant, elle n'eut pas le temps d'exprimer le fond de sa pensée car il avait déjà enchaîné sur autre chose. Il s'agissait d'un long discours sur ce qu'il appelait le voile, qui permettait justement de ramener les morts à la vie. Le système paraissait complexe et pas à la portée du premier venu. Cassidy comprenait mieux aussi l'objectif de Jace et c'était plutôt quelque chose de positif. Ramener un mort à la vie de manière permanente. Cependant quelques flous étaient encore présents.

Mais elle commença à répondre au sujet de son premier grand dialogue.

"Vous êtes sur le bon chemin en ce qui me concerne. Bien que j'essaie de faire disparaître ce conflit qui n'est pas vraiment agréable ces derniers jours..."

Ensuite, elle voulait en savoir un peu plus sur cette histoire de voile. A vrai dire, cela lui paraissait même complètement impossible. Il fallait vraiment s'acharner pour trouver la raison et la bonne solution, ce qui était loin d'être évident.

"Donc, la personne revient à la vie ? Ca serait vraiment incroyable. Mais également très dangereux. Enfin, je pense qu'il y a sûrement beaucoup de précautions à prendre"

La jeune femme réfléchit un instant avant de se gratter un instant la tête.

"Dans tous les cas, la bibliothèque est à votre disposition, j'espère que cela vous aidera dans vos recherches."

Cassidy avait entendu sa petite interrogation à la fin de son discours et se contenta de hocher vigoureusement la tête.

"Oui ! De ce que vous me dîtes, cela me suffit amplement. Je pense que j'ai fais le bon choix. Et j'espère que cela sera réciproque en ce qui concerne votre objectif."

Elle continua d'avancer doucement sur le chemin. Un hibou poussa son hululement dans le silence de la nuit. C'était vraiment tranquille et la jeune femme apprécia amplement ce calme.

"Pour en revenir à l'Académie, comme vous le savez, ce lieu d'apprentissage est tout récent. Vous ne croiserez donc pas d'élèves dans les couloirs mais cela ne saurait tarder. Il y a pour l'instant juste un autre résident mais je vous demande faire attention. C'est quelqu'un d'un peu... spécial..."

Cassidy soupira un instant. Elle se devait d'avertir Jace du Drakkari qui rôdait en liberté un peu partout dans le domaine avant qu'il ne lui tombe dessus. Après tout, Tristan restait un criminel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Jace Haskill
Professeur de Nécromancie
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Farrias
Vocation: Nécromancien

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Mer 30 Mai - 22:05



Cassidy prêta véritablement une oreille attentive au flot de parole quasiment incessant du mage noir, et ne tarda pas à le mitrailler de questions. Les interrogations de la directrice avaient du sens et témoignaient de sa curiosité professionnelle. Elle ne semblait pas être de ceux qui avaient des idées arrêtées sur sa discipline et c'était agréable d'avoir ce genre de discussion sans que l'interlocuteur de Jace se mette à l'insulter de cinglé, ou prenne ses jambes à son cou. D'un naturel patient et érudit, l'homme accueillait ses questions avec une immense satisfaction et il comptait y répondre avec sérieux et application. La première remarque de la jeune femme portait sur l'efficacité de l'hémomancie, peut être les talents du nécromant serait mis à profit afin de formuler une prophétie ou deux. A cette idée, Jace haussa les épaules en prenant le soin de répondre à la question initiale.

« C'est une science divinatoire comme une autre, avec ses approximations et sa part de subjectivité. Seulement, nous avons une sorte d'affinité particulière avec le sang, ce qui rend à nos yeux cette méthode plus juste. Effectivement, quant à votre seconde question, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la nécromancie est une magie très équilibrée, l'énergie libérée doit être prise quelque part, c'est la règle de base, que ce soit pour soigner ou blesser. Quelque part, tout est lié, le nécromant n'est pas nécessairement contraint de se blesser et peut, s'il est assez compétent, utiliser l'énergie résiduelle des cadavres alentours. Mais vous avez raison sur un point, l'utilisation de sang frais augmente l'efficacité du sort. De la même manière, le sang que le lanceur sacrifie augmente sa puissance... Jusqu'à un certain point du moins.»

Jace déclarait tout cela naturellement. En vérité, son père, Janson Haskill, était un puissant nécromant qui l'a formé dès le plus jeune âge, dès que Jace avait montré des aptitudes particulières pour ce domaine spécifique. Cette science coulait dans ses veines et avait corrompu très nettement son apparence. Maintenant, à force de faire passer des âmes à travers le voile, d'étranges lignes cabalistiques luminescentes s'étaient dessinées sur son visage. De la même manière, ses yeux s'étaient éclaircis, prenant une étrange couleur bleue claire. La magie noire l'avait aussi amaigri, même si la privation de sommeil dont il était victime y était probablement aussi pour beaucoup. Ses cheveux autrefois blonds comme les blés avaient viré au noir, lui attribuant au passage une apparence au diapason de son art. Mais dire que Jace regrette chacun de ces moments à étudier la mort ou la magie de sang serait fallacieux, au contraire. Bien que de nombreuses personnes ne soient pas en mesure de comprendre cette vocation, Haskill était amplement satisfait de son mode de vie, et la passion qu'il exprimait lors des rares occasions qu'il avait d'exposer ses connaissances ne faisaient qu'en témoigner. Cassidy acquiesça ensuite sur la "prédiction" entropique de Jace, mais ce dernier ne rebondit pas spécialement sur sa remarque, se contentant d'un signe de tête poli. Cependant, les questions suivantes le remirent en route vers une nouvelle explication, sur le Voile et l'Immatériel, cette fois ci.

« Pas exactement. Le mort ne revient pas à proprement parler à la vie. Cette nuance est marquée dans les termes, nous parlons de "relever les morts". Le problème avec les âmes arrachées à l'Immatériel est qu'elles n'ont plus de volonté propre, ni de désirs, elles restent dénuées d'intellect et de personnalité. Ce ne sont plus à proprement parler des âmes notables, et lorsqu'elles passent le Voile, elles doivent trouver refuge dans un corps. Habituellement, nous relevons des cadavres "frais", pour une efficacité maximale. Le problème, c'est que lorsque l'on met une âme aussi impersonnelle dans une coquille vide, le résultat est assez aléatoire. Nous obtenons généralement un serviteur fidèle mais instable structurellement. Il n'est pas rare, à bas niveau, de voir une âme retourner à l'Immatériel d'elle même. Un fâcheux incident qui n'arrive plus lorsque nous avons de l'expérience. Les préparatifs sont nombreux et l'apprenti nécromant doit être très encadré lors de sa première Relève. Si l'âme ne trouve aucun corps à investir, elle se redirigera vers la personne qui l'a convoqué et... Le reste est imprévisible, mais cela tourne mal généralement.»

Jace porta la main à son menton, en regardant ses pas marquer la cadence au sol, dans une attitude pensive, alors qu'il développait la meilleure réponse possible. Emporté par sa réflexion, il continua, pas certain que Cassidy en ait demandé autant sur cette question.

« Cependant, je suis convaincu qu'il est possible de rendre la vie à une âme de l'Immatériel. Ma théorie est qu'il subsiste un fragment d'âme dans le corps de chaque individu décédé. En trouvant le moyen de convoquer la bonne âme dans le corps original, ou dans un substitut qui possède ce fragment d'âme, je pense pouvoir "reconstituer" un individu et lui rendre ses souvenirs, sa personnalité et son humanité. Le problème resterait la stabilité du ressuscité, et c'est aussi une question à laquelle je cherche inlassablement une réponse... Quoi qu'il en soit, je vous remercie pour les moyens que vous mettez à ma disposition en acceptant ma candidature. Je pense qu'en effet nous avons fait le bon choix.»

Et là, le calme. La nuit avait repris ses droits durant une poignée de secondes. Jace jeta un regard furtif aux malles qui volaient toujours derrière lui, en silence. Le mage leva les yeux aux ciel, mais les étoiles ne lui parlaient pas autant que le sang et ses histoires de Voile. Peu de temps après, Cassidy repris la parole pour lui parler de l'état actuel de l'académie. L'absence des élèves était un soulagement, Jace pourrait paisiblement prendre ses marques dans l'établissement pour comprendre son fonctionnement. Cependant, une expression dubitative s'inscrit sur son visage lorsque la directrice évoqua un autre résident plus turbulent. Dans l'état actuel des choses, sans informations, Jace restait interrogatif. Sans plus attendre, il préféra demander de plus amples informations quant à ce "résident", même s'il n'avait absolument pas craintif des révélations qu'elle pourrait lui faire.

« J'ai presque senti une oscillation de l'équilibre entropique quand vous évoquez ce résident. Serait-ce inconvenant de vous demander plus d'éléments à ce sujet ?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 858
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Jeu 31 Mai - 13:12

La jeune femme buvait les paroles du nécromancien. Ses explications étaient vraiment intéressantes et Cassidy semblait ravi d'avoir un autre utilisateur de magie dans l'Académie. Même si ce que l'on dit de cet art sombre a toujours été négatif, la façon dont Jace en parlait restait détachée et parfaitement professionnelle. La passion se faisait entendre dans le ton de sa voix et c'était toujours agréable de s'entretenir avec une personne qui aimait ce qu'elle faisait.

Cette première impression était bonne pour la jeune mage qui voyait dans cette embauche un bon choix pour elle en tout cas. Pour l'instant, on aurait dit que la directrice jouait un peu le rôle de l'élève avec ces questions même si derrière cela on pouvait comprendre qu'elle avait une grande curiosité. L'érudite était vraiment comme ça, toujours avide de connaissances et de nouvelles découvertes.

Cela changeait de ses découvertes avec le Drakkari qui n'étaient pas aussi intéressantes théoriquement. Ne pas le brusquer et ne pas le forcer. C'était ce qu'elle avait appris avec lui ces deux derniers jours. En revanche, en ce qui concernait l'explication de Jace, la grande mage fut bien surprise qu'il était possible de soigner avec la nécromancie, elle qui pensait que seul la destruction et le contrôle des âmes étaient les caractéristiques de cette magie.

Cassidy hocha silencieusement la tête tout en continuant d'avancer, la lueur du bâton éclairant doucement le chemin qui menait aux jardins de l'académie.

"Je vois. En tout cas merci, vous m'aidez à m'éclairer dans cette branche dans laquelle je suis bien ignorante"

En effet, la jeune femme avait toujours préférer rester humble et modeste en ce qui concernait ses propres limites de ses connaissances. Cela ne servait absolument à rien de faire croire qu'elle en savait beaucoup alors que ce n'était pas le cas. Il fallait le reconnaître, Cassidy acceptait tout à fait son manque de connaissances et était toute disposée à écouter l'enseignement d'un autre lorsque la personne était d'accord pour partager son savoir.

Après tout, elle ne connaissait pas grand chose sur ce mystérieux homme. Mais tout dans sa façon d'expliquer, faisait penser à Cassidy qu'il connaissait son domaine sur le bout des doigts. Sauf les questions qu'il se posait encore à propos de relever un mort comme il le disait avec toute sa personnalité.

Pourtant, avec l'obscurité, Cassidy était bien incapable de détailler et d'identifier le visage de son interlocuteur. D'autant plus que celui ci avait gardé sa capuche sur sa tête. Cela aurait été bien irrespectueux de sa part que de l'examiner. Ce n'était pas spécialement son genre.

Cependant, Jace approfondit son explication sur le voile et la pratique du nécromancien alors que Cassidy continuait d'approuver en silence tout en assimilant les informations données. D'après elle, cela semblait être une magie assez complexe qui n'épargnait aucun type d'erreur.

"Je comprends mieux. Ce n'est vraiment pas une magie évidente. La marge d'erreur me paraît beaucoup plus serrée que pour une magie runique ou arcanique par exemple"

C'était vrai que de son côté, elle n'avait pas grand chose à perdre, si ce n'était que de la réserve de magie épuisée pour rien et une fatigue qui s'agrandissait en fonction de la complexité et de la puissance des sorts, cela reposant sur des énergies physiques du monde.

Cassidy ramena une mèche de ses cheveux blonds derrière son oreille tout en réfléchissant à ses paroles sans rien ajouter à part une attitude rassurante et positive au sujet de son choix. L'objectif de Jace était plutôt quelque chose de bien, de pouvoir "ramener" une personne dans le monde des vivants d'une certaine manière.

Lorsqu'elle aborda le thème du Drakkari, Cassidy devait être légèrement perturbée, suffisamment pour que cela affecte l'équilibre entropique. Bien sûr, elle n'y fit pas attention, pas encore très attentive sur cette nouvelle notion et essayait d'aborder les choses avec désinvolture. Pourtant, cela ne passa pas inaperçu aux yeux, ou plutôt au sixième sens du nécromancien qui demanda d'autres informations sur cet habitant. Cassidy hocha encore une fois la tête, une étrange lueur un peu troublée sur son visage mais elle ne fit aucun commentaire.

"Soit. Connaissez-vous un peu les Drakkaris ? De réputation, on sait qu'ils ont toujours eu un sale caractère. Et bien celui là est particulièrement ... virulent"

Elle marqua une légère pause, essayant de réfléchir pour en dire suffisamment à Jace mais en évitant certains points. Cassidy ne le connaissait pas encore assez pour lui révéler toute la vérité au sujet de cette histoire, même si le nécromancien pourrait devenir une sérieuse aide dans les jours qui venaient.

"C'est un voyou, un criminel qui a commis des actes graves. Il est ici pour réparer ses bêtises en apportant son aide pour les dernières rénovations du château ainsi que son entretien au quotidien. Pour faire simple, il s'agit de travaux d'intérêt général"

Contrôler le Drakkari n'était pas une mince affaire et même si la jeune femme savait pertinemment que Jace n'avait pas vraiment peur de ce type d'individu, cela n'aurait pas été honnête de sa part de cacher le passé de Tristan pour le couvrir ou le défendre. Ses actions restaient encore bien présents dans sa tête et dégoûtaient la jeune femme.

"Mais bon. Je n'étais pas spécialement d'accord au départ. Ce sont les Cheistams qui ont insisté pour que je le prenne ici. Enfin, je peux vous assurez qu'il est parfaitement désarmé et même si il se balade librement, j'ai de quoi le contrôler en cas de problème."

Pour cela, la jeune femme redoutait l'arrivée des élèves. En effet, difficile d'être partout à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Jace Haskill
Professeur de Nécromancie
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Farrias
Vocation: Nécromancien

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Jeu 31 Mai - 20:11



Le Mage noir accueillit les remerciements de la directrice avec un plaisir dissimulé derrière son expression neutre, se contenant de hocher sobrement la tête après chaque remarque de son interlocutrice, qui ne ressentait aucune gêne à avouer ses lacunes dans le domaine de la Nécromancie. Après tout, maîtriser une école de magie sur le bout des doigts était déjà une tâche faramineuse, qui demandait une vie de sacrifices et de dévouement, alors il était évident qu'à son jeune âge, elle ne puisse pas tout savoir sur tout. En y repensant, Jace venait de parler de ce dont il était capable, mais il ne savait pas vraiment ce que Cassidy était en mesure de produire en terme de puissance magique, non pas pour comparer vulgairement son niveau au sien, mais plutôt par curiosité. Quoi qu'en y réfléchissant bien, ce n'était pas si anodin que ça. Quelque part, la puissance de la dirigeante de l'établissement pourrait être interprétée comme un indicateur de sa faculté à endosser cette responsabilité, comme un indice de crédibilité, en somme. Sans vouloir la juger précipitamment et injustement, sa taille et son attitude trop avenante l'handicaperont surement face aux élèves, et d'autant plus face aux fauteurs de trouble. De ce qu'il s'était toujours imaginé des directeurs d'écoles, Jace s'attendait à voir un vieil homme sage, dégageant une aura de puissance inégalable, ou bien une femme d'âge mûr à l'apparence autoritaire, mais surement pas une jeune femme telle que Cassidy. Bien entendu, Jace n'était pas déçu, car il n'y accordait aucune importance. La directrice répondit favorablement à la requête du Nécromant et parla plus ou moins ouvertement d'un élément perturbateur : un drakkari. Un spécimen à part apparemment. Suite aux paroles de Cassidy, Jace s'arrêta pour lui faire face, avant de faire à nouveau entendre sa voix.

« Je ne suis pas homme à juger sur le passé ou les pratiques d'un autre. En fin de compte, pour moi, toutes les âmes se valent dans l'Immatériel.»

Et c'était vrai. Après tout, pour un homme qui relève les morts, exhume des sépultures, créé des fantômes de sang et a lui même les mains rougies du sang de quelques champions de Maisons Rivales de Farrias, le crime n'était pas une notion étrangère. Mais les vengeances et les coups de couteau dans le dos font partie du folklore des castes nobles de Farrias, ce que Jace ne considère pas totalement comme une excuse, même s'il ne ressent absolument pas le besoin de s'expliquer sur ce point de son histoire, qui, de toute façon, ne sort jamais de sa bouche. Le nécromant reprit la parole après une profonde inspiration.

« Néanmoins, je déplore la décision irréfléchie des Cheistams et j'espère que les actes de ce drakkari n'impacteront pas la réputation de votre Académie, ni votre faculté à la diriger.»

Alors qu'il parlait, Jace pensait à la dernière phrase de Cassidy. D'après elle, il était désarmé et contrôlé à loisir, mais le Nécromant en doutait. Premièrement, les drakkaris étaient généralement bien bâtis, et pouvaient utiliser n'importe quel objet pour en faire une arme mortelle... Deuxièmement, les drakkaris étaient aussi connus pour leur naturel rusé et impétueux, leur imposer une volonté autre que ce que leur dictait leur instinct était extrêmement difficile. Troisièmement, il pourrait aisément subtiliser de quoi se faire une arme sur un chantier de rénovation. Et dernièrement, s'il était effectivement un criminel, sa proximité avec des adolescents n'était pas une idée judicieuse. Jace ne put retenir un soupir.

« Je vous remercie de m'avoir confié cette information. J'imagine que cette situation doit vous dépasser, aussi, je ne puis que vous conseiller d'être prudente avec ce genre d'individu dans nos rangs.»

Et c'est un Nécromant qui le dit.

« Mais si je peux vous soulager de ce fardeau, n'hésitez pas à me demander quoi que ce soit.»

Ce n'était guère rassurant, mais le ton neutre sur lequel cette phrase était déclarée aurait pu laisser entendre qu'il s'agissait encore d'un trait d'esprit un peu glauque. En vérité, Jace était loin d'être violent au naturel, il tenait simplement à être serviable, sans forcément avoir recours aux moyens extrêmes. Le Nécromant connaissait toute une série de malédictions entropiques qui pourraient justement contrôler ce résident ou le rendre plus... Docile. En vérité, Jace ne s'attendait pas à ce genre de nouvelle, mais il n'avait absolument pas peur de cet inconnu repris de justice. Face au visage de la mort elle même, un simple drakkari n'avait rien d'intimidant, aussi fort fusse-t-il.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 858
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   Jeu 31 Mai - 23:45

(HS : Ca va il y a toujours du blabla ça meuble :p Courage bientôt un peu d'action ^^)

Suite du sujet : Passage de la mort dans les fleurs colorées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accueillir la mort à bras ouverts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accueillir la mort à bras ouverts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a mort le bras droit ...........
» (m) JAMES POTTER feat AARON JOHNSON
» « Si je n'ai plus de bras, je le tuerai avec mes pieds. Si je n'ai plus de jambe, je le mordrai. S'il me coupe la tête, je le tuerai de mon regard. Si je n'ai plus d'yeux, je le tuerai d'un maléfice. Même s'il doit me laisser à moitié mort. » ▬ Naruto
» Brunswick - Quatre-Bras
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ascadian, Monde de Magie et d'Aventures :: [Territoire Neutre] Académie Hysandra :: Extérieur :: Terrain d'Arrivée-
Sauter vers: