AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par mon eau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lisan Al-Ghaib
Professeur Bases de la Magie / Magie élémentaire / Théorie de la Magie
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Par mon eau.   Jeu 30 Aoû - 21:15

Le 7/9/285 à 10h30

"C'est pas mal ici dites-donc."

Lisan parlait plus pour lui-même que pour quelconque auditeur, si quelqu'un se prenait la peine de l'écouter malgré tout, grand bien lui en fasse. La fraîcheur d'une matinée d'automne, et ç'aurait bien pu faire un titre de symphonie, était agréable en ces contrées septentrionales. Pas comme en Frihold où l'on se pelait sévèrement, et pas comme en Keseleth où la notion même d'hiver n'apparaissait que lors des ères glaciaires. Il était sous sa forme la plus classique qui soit, une bure rouge brodée d'or, avec habits confortables mais de qualité et de quoi cacher ses attributs les plus intimes. Le voyage en provenance de Keseleth n'avait pas pris énormément de temps.

Sa recette personnelle de la téléportation usait des états liés de particules pendant un court laps de temps, c'était plus une copie/destruction simultanée qu'un déplacement. Le déplacement coûte plus cher, et justifie l'usage des portails.

C'est à Glindel qu'il se retrouva après une petite période de désorientation. Impossible de manquer le grand bâtiment qui se découpait dans le lointain. Ou les panneaux, il ne savait plus vraiment. Il était occupé à penser à la création d'une harpe à cristaux magiques pour remarquer le monde extérieur. Sans doute quelques badauds avaient-il tentés de lui vendre du poisson ou de lui voler sa bourse. Les premiers le trouvèrent peut-être malpolis. Les seconds pleins d'acide lactique partout dans leurs bras. Il s'était mis donc en route sans même vraiment y réfléchir.

Dans l'académie, donc, il s'y trouvait. Certes il était un peu en avance mais c'était malpoli que de faire patienter.
Il attendit un bref instant, il entendit un bref fracas.
On rénovait sans doute l'anatomie d'un jeune impertinent malavisé sans doute...

Dans tous les cas, il s'était bien vêtu pour l'occasion et était rassuré par une chose inestimable. Il n'était pas mignon.
Du moins d'après ses deux amantes de la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stieg Blodtørst
Professeur Combat Mains Nues/ Art de la Guerre / Combat sans Armure
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 11/08/2012

Feuille de personnage
Race: Drakkari
Royaume: Frihold
Vocation: Guerrier

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Mer 5 Sep - 13:12

Alors que Stieg était sur le chemin pour trouver ses appartements, il remarqua la présence du Neko. La silhouette en bure du mage se tenait immobile, on aurait pu dire qu'il était "à l'écoute", sans doute curieux de connaître l'origine des bruits venants du Lac. Mais allez savoir ce qu'il se passait vraiment dans la tête de Lisan, il écoutait peut-être, comme il aurait très bien pu imaginer comment transformer la pierre des murs en liquide inflammable vivant. Stieg pourrait bien sourire à cette idée, s'il ne savait pas que le mage était bien capable de tenter l'expérience, juste pour voir.

Oui, Stieg se souvenait bien de cet aspect du Neko. Il avait eu le temps d'en parler, ce fameux soir où ils se sont rencontrés. Comment oublier un mage de sa trempe? Complètement dédié à son art, comme l'était Stieg au sujet du combat à mains nues. Ils étaient aussi dangereux l'un que l'autre, aussi détachés de la réalité que peuvent l'être un homme qui a vu la guerre et un autre qui la manipule pour le plaisir. Ils s'étaient dit qu'ils se retrouveraient professeur, l'un et l'autre, peut-être venait-il pour ça? Quelle étrange coïncidence. Il s'avançait vers lui, visiblement heureux de le retrouver, il leva haut sa main en signe de salut:

- Lisan! Nos chemins se croisent encore, ami. Qu'est-ce qui t'amène ici?

Stieg ne pouvait se retenir de penser à la première fois qu'ils se sont vus, dans cette taverne Friholdienne où ils ont bu à en rouler sous la table. Enfin, à ce que Lisan roule sous la table; le métabolisme Drakkari était plus résistant à l'alcool que la plupart des races, et Stieg était particulièrement expérimenté dans la technique de lever du coude. Mais en parlant de coude, s'il était là depuis au moins 5 minutes, alors il avait dû entendre les quelques sons produits par le duel avec Tristan!

- J'espère que le bruit ne t'as pas dérangé en tout cas. Je devais... Me présenter à un jeune de ma race, et je l'ai fait à ma façon. Lui par contre, je ne l'ai pas beaucoup entendu.

Sur ces mots, il produisit un sourire malicieux.

- Enfin, viens, je vais t'amener à l'intérieur, nous avons des tas de choses à nous raconter, vieux matou.

Sur ce, il conduisit le Neko vers le bâtiment principal, avide d'entendre les récits de son vieil ami.

_________________
Pourchasser les Dragons Corrompus n'a pas été la plus grande difficulté.
Il ne s'agissait que de courir, rattraper, trouver et tuer.
Non, faire respecter le voeu de mon père l'est.
A vous, je dois tout enseigner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisan Al-Ghaib
Professeur Bases de la Magie / Magie élémentaire / Théorie de la Magie
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Jeu 6 Sep - 10:34

De loin il le vit arriver. De loin aussi il le reconnut. Et ne s'étonna plus vraiment des bruits d'anatomies remodelées à la fureur de son poing. Stieg, voilà un compagnon qu'il n'avait pas vu depuis une bonne décennie, au moins. Pendant son attente, il avait pensé à la façon de créer un golem de lave et à comment l'adapter en milieu froid. Si le fier drakkari l'avait su, il aurait sans doute fait une tête... Bizarre.
Il se souvenait de ce guerrier, parangon de la concentration, de la vigueur et de la discipline. Son équivalent dans l'art martial, en quelques sortes.

Lisan cracha au sol.
"Holà, fier guerrier des contrées du froid, moi Lisan Al-Ghaib, la Voix d'Ailleurs, jure serment d'amitié, par l'eau de mon corps ! Bon, passons aux choses sérieuses, toi aussi tu veux devenir prof ? Laisse moi deviner, tu vas enseigner la savate aux élèves ? Je suis pas sûr que t'aies le droit de les tuer tu sais."

Il assorti sa réplique d'un sourire quelque peu malicieux, puis, alors qu'il allait s'enquérir de ce bruit bizarre, il eut rapidement la réponse.

"C'était donc toi ? Rassure-moi... Tu n'es pas blessé au moins ? Je crois voir comme une certaine rougeur sur ton visage. Ha non pardon, c'est la lumière qui fait ça. Je crois que tu n'as pas besoin de connaître quels onguents utiliser de toutes façons."

Puis Celui-Qui-N'était-Pas-Mignon suivi son futur collègue vers les bâtiments.

"Au fait, en parlant d'aventures, ça te dit quelque chose la moule friholdienne ? C'est une spécialité locale chez vous ? Parce qu'un abruti de l'ordre de la moule friholdienne m'avait attaqué peu après notre rencontre. Soi disant il voulait me défier dans un duel de mages. Il a goûté de ma fronde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stieg Blodtørst
Professeur Combat Mains Nues/ Art de la Guerre / Combat sans Armure
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 11/08/2012

Feuille de personnage
Race: Drakkari
Royaume: Frihold
Vocation: Guerrier

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Jeu 6 Sep - 12:39

Quoique d'un premier abord surpris par le crachat de Lisan, Stieg se souvint d'un détail qui avait tout son poids dans l'attitude du Neko:

- Ah oui, les traditions du désert. Hé bien que ta parole soit notre vérité, par l'eau de mon corps.

Il cracha aussi au sol, puis se reprit:

- Oui, je suis arrivé il y a peu de temps. La maîtresse des lieux ne semble pas bien au courant des us et coutumes de ceux qui viennent du froid, mais pourtant elle a su contenir son... "émoi", et m'a accepté en tant que professeur. Tu sais, j'ai choisi de tout leur enseigner dans l'art du combat: si je dois leur apprendre à mourir, ils mourront parfaitement.

Stieg lâcha ces mots sur un ton parfaitement sérieux. Si c'était un trait d'humour, alors il était bien dissimulé...

- Blessé? (Il se mit à rire, d'un rire franc et sonore) Le petit Drakkari que je viens de corriger n'avait même pas la tête au combat, j'ai préféré y mettre un terme et le gratifier d'une douche froide. Il est assurément doué, mais il n'a pas réfléchi une seconde à se mettre en conditions optimales de combat. Ce doit être un épéiste, mais il a persisté à se battre à main nue. J'ai pourtant vu plein de gourdins potentiels autour de moi.

Il passa sa main sur son visage, en quète d'une quelconque marque. Ses doigts ne trouvèrent que ses cicatrices habituelles.

- Une marque? AH, oui évidemment. Non ce n'est pas un effet de lumière, c'est ma natte qui m'a fait ça. Ca partira dans une petite minute, j'ai l'habitude.

Cheminant d'un pas tranquille, accompagné de ce vestige de ses combats passés que représente Lisan, Stieg conversait d'une voix posée, son timbre grave vibrait de temps à autre. Deux ans qu'il avait cessé sa chasse aux dragons, deux ans que l'acier ne frappait plus l'acier. Les paroles de son ami réveillaient des souvenirs qui s'étaient dissimulés sous le quotidien tranquille de son voyage.

- La "moule friholdienne"? Attends, tu veux parler des Mull de Frihold? Le Clan des Mages Cheistams? Ces gars-là se disent excellents sculpteurs de cristaux, entre autres, et ne sont que mages, fils de mages et petits-fils de mages. D'après les dires d'un de mes camarades, l'intégration à leur rangs se fait dans un duel de magie contre un gars de leur école ou non, qui serait issus de sang de mage.
Ta fronde? C'est un de tes sorts qui porte ce nom?


Le Drakkari lançait un regard curieux à son ami, qui amenait chaque parole avec le calme qui le caractérisait.

_________________
Pourchasser les Dragons Corrompus n'a pas été la plus grande difficulté.
Il ne s'agissait que de courir, rattraper, trouver et tuer.
Non, faire respecter le voeu de mon père l'est.
A vous, je dois tout enseigner.




Dernière édition par Stieg Blodtørst le Mar 11 Sep - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisan Al-Ghaib
Professeur Bases de la Magie / Magie élémentaire / Théorie de la Magie
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Jeu 6 Sep - 12:51

Lisan apprit donc l'existence d'un ordre qu'il avait toujours pris pour mythique et quelque peu débile. Ainsi donc c'était un rite de passage. Il serait bien drôle de rencontrer à nouveau ce mage malavisé.

"L'intégration de ce mage ne se fit alors pas par moi. Et non, je parle de cette fronde-ci."
Le mage sorti alors une bande de cuir accompagnée d'une bille en métal poli d'une de ses longues manches, et la montra a Stieg.

"Tu te souviens, quand je voyageais, c'était pour découvrir le monde et me débrouiller sans magie. Donc le type m'a reconnu comme mage, et s'est présenté par des titres pompeux. Puis il s'est entouré de plein de protections magiques. Mais comment diable aurait-il pu imaginer que je l'attaque sans sort. Comme pour ton petit drakkari, il a oublié que l'univers autour existait."

Lisan continuait à marcher, et demanda de sa voix posée :
"Et sinon, on visite quand ? Parce que tu ne vas tout de même pas me dire que ces bâtiments sont exempts de passages secrets, de corridors emplis de pièges, de catacombes effrayantes et de cartographes inaptes ?"
Et là ce n'était plus de la malice dans son regard, mais bien de la filouterie. Il se tortilla une mèche de moustache et une tresse de barbe de la main gauche, de l'autre main il rangea son matériel pour mages impertinents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stieg Blodtørst
Professeur Combat Mains Nues/ Art de la Guerre / Combat sans Armure
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 11/08/2012

Feuille de personnage
Race: Drakkari
Royaume: Frihold
Vocation: Guerrier

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Jeu 6 Sep - 23:48

Stieg était surpris. Une fronde de cuir et de metal? Dans les mains d'un mage? A force de ne rencontrer que des culs-serrés aggripés à leurs bâtons sacrés ou leur baguettes magiques (et vice-versa), il avait fini par se dire que les sorciers en avaient oublié jusqu'à la possibilité de tenir autre chose entre leur paluches sanctifiées. Ses pensées venaient cogner à l'esprit de Stieg alors qu'il toisait l'arme primitive.

- Oh. Hé bien je suppose qu'il a du être surpris. Et viré, aussi. Quelle fâcheuse tendance ont les jeunes à perdre contact avec leur environnement... Et si tu n'avais pas été seul? Et si un archer avait décoché une flèche dans son genou? Ca aurait sûrement mis un terme à sa vie d'aventurier. Enfin, je suppose que c'est pour ça qu'ils ont besoin de professeurs. L'inexpérience ne pardonne rien, mais au moins ça laisse penser qu'ils apprendront un jour. Ils seront peut-être prêts à la guerre et à ses souffrances.

Stieg secoua lentement la tête, apparemment troublé. La faiblesse des jeunes était effarante, avec l'éducation qu'il avait reçu de son père Ernst, célèbre Berserker des Lames du Froid, il n'avait été préparé qu'au combat sous tous ses aspects. Il était un guerrier né, sans armes ni armure il était bien meilleur que de nombreux épéistes du même âge. Imaginer que d'autres jeunes n'aient pas bénéficié d'une éducation similaire à la sienne était singulier. C'est pour ça que son père voulait de lui qu'il devienne professeur: grâce à lui, les jeunes allaient pouvoir se préparer aux conflits à petite, moyenne et grande échelle. Mais chaque chose en son temps, commençons par découvrir les lieux prêts à accueillir les futures cadav guerriers.

- La visite, je la vois bien nocturne. Je suis sûr que notre hôte à des choses à cacher, et il serait impoli de lui demander ouvertement de quoi il en retourne. Autant se débrouiller seuls, je suis certain qu'à nous deux nous pourrons faire à n'importe quelle surprise. Rien qu'en regardant les murs, je devine que cet endroit est gavé à ras-la-gueule de magie, avec toutes les merveilles et les horreurs que cela doit impliquer. Retrouvons-nous à minuit pile devant mes appartements. On avisera ensuite. Prévois une pièce d'or aussi. On sait jamais dès fois qu'il y ait une douane à passer, ou deux chemins possibles à prendre.

Le regard de Lisan rappelait à Stieg l'époque de l'école. L'insouciance était de mise, alors qu'ici, le Drakkari est partagé entre esprit tactique (Connaître les lieux à l'avance conduit à un avantage stratégique en cas de coup dur dans l'académie), esprit pratique (Si on découvre de nuit, personne ne pourra rien nous cacher) et inconscience (Boarf on a qu'à faire comme ça, qu'est-ce qui pourrait arriver de mal?). Qu'importait qui vaincra, tout le monde dans sa tête s'était mis d'accord pour fureter.

_________________
Pourchasser les Dragons Corrompus n'a pas été la plus grande difficulté.
Il ne s'agissait que de courir, rattraper, trouver et tuer.
Non, faire respecter le voeu de mon père l'est.
A vous, je dois tout enseigner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisan Al-Ghaib
Professeur Bases de la Magie / Magie élémentaire / Théorie de la Magie
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Mer 12 Sep - 22:18

"De nuit donc. A l'abri des regards des indiscrets, des restrictions diurnes, des étudiants malavisés et des administratifs... Administratifs. Un bon plan que celui-ci. Je vais prendre mon matériel, quelques cristaux et un plan "officiel", on ne sait jamais."

Lisan avança doucement et posément aux côtés de son grand ami, et repensa soudain au plat qu'il avait mangé la veille. Il savait bien que les haricots donnaient des gaz, mais là il aurait pu inventer le moteur à méthane. Le mignon petit neko mage rigoureux savait pourtant que les repas traditionnels de la région n'étaient pas appropriés à sa digestion, mais que voulez vous, les légumes cuits dans la graisse de canard agrémentés de canards et farcis aux foies de canards étaient des mets si délicieux que nul n'aurait pu y résister dignement.
Ballonné, il contint l'échappée d'une poche de gaz par son oesophage et laissa les automatismes profondément ancrés dans son cerveau gérer, pour une fois, son corps. Sa marche se fit donc légèrement plus rapide mais également bien moins rythmée. Ne pas transmettre les vibrations de quelqu'un qui marche dans le sable, un héritage de ses ancêtres, de ses coutumes, d'un temps où la survie était difficile.

Il aperçut une jeune femme vers l'entrée du bâtiment. Cheveux blonds. Un bâton. Le champ magique gagnait en densité autour d'elle. Mais c'est pas la taille (de la réserve) qui compte. Semble familière. Mage. Quelque chose en plus. Peut-être. Trop jeune pour diriger un établissement de la sorte sans un don particulier ou un énorme compte en banque. Il laissa tomber deux cristaux de ses manches (mais que peuvent-elles bien contenir d'autre ?), deux isocaèdres réguliers, qui au contact irradièrent les lieux de lumière bleue orangée et rouge, puis présenta à la magicienne une sorte de "signature magique" de Lisan. Comme un sceau mais appliqué aux champs immatériels.

"Je crois que nous ne nous sommes pas encore présentés. Je suis Lisan-Al Ghaib, Mage itinérant, prêt à mettre sa connaissance au service des jeunes générations comme de la sapience dans son ensemble."

[HRP : Je vais utiliser des termes comme sapience à la place de science, Ambrum à la place d'Electron, etc... Pour refléter que les termes techniques ne découlent pas forcément des mêmes étymologies. Si ça pose problème, je retire ce trait de langue.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Jeu 13 Sep - 20:29

(HRP : Non ça ne me dérange pas du tout, tant que tu en donne le mot correspondant entre parenthèses, on pourra se faire aussi un petit lexique dans un sujet)

Après avoir assister à la scène du duel entre Tristan et Stieg, Cassidy était partie retourner chercher son bâton laissé aux écuries par mégarde, grognant contre elle même et son incompétence de ne pas être capable de gérer deux Drakkaris. C'est vrai que Tristan était un homme fougueux, la jeunesse sans doute mais Stieg n'avait pas été fin non plus, rentrant dans ce petit jeu de provocation pour donner une bonne correction au garçon.

Même si Cassidy semblait penser que Tristan méritait parfaitement ce qui lui arrivait après les derniers évènements, ce n'était pas une raison d'en venir à cette limite. Elle avait alors laissé le Drakkari ruminer en paix dans l'herbe, sans vraiment s'approcher de lui. A quoi bon ? Après tout il lui en voulait, elle ne comprenait pas, bref les deux jeunes ne savaient pas communiquer c'était évident.

La jeune femme poussa un profond soupir tout en marchant en direction du château, des réflexions plein la tête et pas que des bonnes après tout. L'activité de l'académie se faisait plus grande ces derniers depuis les récentes arrivées et il est vrai que la demoiselle avait du mal à être à trois endroits à la fois. Et si les adultes ne l'aidaient pas dans ses tâches, et bien cela lui ferait des tâches supplémentaires. Encore et encore du travail ! Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas loin de là, mais il est bien loin le temps de la vie d'aventurière où elle ne dépendait de rien ni personne.

*Vive la reconversion ! Aie... Je me demande toujours si je suis un bon choix pour diriger cet établissement. Pourquoi faut-il toujours fonctionner par énigmes ?*

Alors qu'elle allait pousser la porte du château, la jeune femme se tourna et aperçut deux silhouettes sur le sentier. Elle reconnut la hauteur et la démarche singulière et complètement confiante de Stieg, suivi de près par un autre individu. Cassidy fronça les sourcils, se demandant ce que c'était encore. Avant de se rappeler qu'il y avait bien un nouveau futur professeur qui devait arriver ce matin.

*Fichtre ! Par les poils d'un gnouf enragé ! J'ai complètement oublié ça !*

En effet, elle avait bien reçu une lettre de candidature d'un certain Lisan, un autre mage qui voulait enseigner la voie de la magie. La jeune femme ouvrit lentement la bouche, se flagellant mentalement pour son manque à ses devoirs avant de secouer la tête et reprendre une attitude plus fermée, sa patience ayant été particulièrement échauffée ses dernières heures.

A première vue, on ne pouvait pas dire qu'il s'agissait d'un mignon petit Neko. Parce que le Monsieur avait camouflé tous ses signes caractéristiques de cette race. Pas de queue, une capuche pour camoufler ses oreilles, barbe fourni et un air qui montrait qu'il avait des années d'expérience et de savoir derrière lui. Elle percevait un champ magique important autour de ce nouvel arrivant. C'était même au-delà de ces espérances.

La jeune femme malgré sa petite taille, se redressa de toute sa hauteur pour accueillir le nouvel arrivant qui marchait à côté de Stieg, tout en lançant à ce dernier un regard sévère. Oui Tristan avait bien mérité sa correction mais non elle n'était pas trop pour ce genre de... pratiques.

Lisan utilisa deux cristaux pour faire apparaître deux types de lumières, sa signature magique en quelque sorte pour décliner son identité. Une coutume que certains mages aimaient utiliser pour se présenter par signatures plutôt que par simples formules courtoises. La jeune femme s'inclina respectueusement devant lui, puis traça un symbole violet dans les airs en tout simplicité qui représentait sa signature magique.

"Enchanté de faire votre connaissance Lisan, je suis Cassidy Herediane, la directrice de cette établissement. Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue à Hysandra."

Elle émit une légère toux pour aider à faire porter sa voix. C'est vrai qu'à cause des évènements de la veille elle n'était pas tout à fait remise, bien qu'une simple potion luttant contre les maux de tête et les états de fatigue l'aidait à garder une attitude correcte.

"J'ai bien reçu votre candidature pour enseigner la magie et transmettre votre savoir aux jeunes générations. Si j'ai bien compris, vous étiez intéressé par la théorie de la magie et les cours sur les bases de la magie c'est bien ça ?"

La jeune femme fit signe aux deux hommes de la suivre à l'intérieur tout en continuant à discuter sereinement mais d'une voix qui risquait autoritaire pour l'instant. Généralement elle était plutôt calme et souriante mais là non, elle n'avait pas envie de sourire pour l'occasion.

"Je vais vous conduire jusqu'à vos appartements. J'aimerais savoir si vous avez des questions à me poser également ?"

Elle marchait d'un bon pas vif, se laissant emporter par son bâton beige qu'elle prenait toujours avec elle, l'autre main remettant de l'ordre dans sa tenue en enlevant la paille qui devait traîner dans ses cheveux à cause de sa précédente localisation et époussetant sa robe violette qui la recouvrait entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Lisan Al-Ghaib
Professeur Bases de la Magie / Magie élémentaire / Théorie de la Magie
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Dim 16 Sep - 21:51

Enervée. Regard noir à Stieg. Fort probable qu'elle n'approuve guère les traditions drakkari. Intéressant. Pensive aussi. Au moins trois secondes avant d'établir un cheminement mental sur sa présence. Ou préoccupée, ou perdue dans ses souvenirs.

"J'en suis honoré. Vous avez grand mérite à créer de toutes pièces un tel établissement et à le diriger à votre si jeune âge. J'espère que vous pourrez gérer l'affaire comme vous l'entendez.
En effet, je suis intéressé par la théorie de la magie, qui est un cours de spécialiste apparemment, et par le cours de bases de la magie. A ce titre, ils apprendront comment la magie fonctionne, comment utiliser les sorts de base, les combiner, les transformer, les créer et ainsi ne pas apprendre bêtement par coeur une liste de sorts limitée. Aussi, il apprendront à se servir de l'environnement, comment trouver les points de faiblesse et en quels cas une arme à distance est bien plus utile qu'un sort. Si l'on peut installer des cibles dans les salles de cours d'ailleurs..."


Voilà une approche qui devait surprendre. Un mage qui enseigne au cas où à viser juste. Et pourtant, savoir viser empêche de cramer l'arrière crâne de votre compagnon d'armes, ce qui est d'une certaine utilité.

Lisan sorti son bâton, un vieux bout de chêne noueux surmonté d'une dent de taille fort respectable enchâssée dans l'extrémité, de sa bure. Vous avez dit magie ? Ha, cette dent. Elle lui rappelait ses terres natales, le désert, la sécheresse, les dunes et la lutte pour la survie, pour l'eau, pour éviter... Oh, il était pensif désormais. Trop de nostalgie n'est pas nécessairement de bon aloi.

"Des questions ? Premièrement, à quand le premier cours. Deuxièmement, ai-je le droit de réaménager les lieux comme je l'entends ? Troisièmement, petit un aurais-je un laboratoire, petit deux pourrais-je y intégrer une bibliothèque de recherche ? Enfin, quatrièmement, pourrais-je disposer d'un plan intégral complet et annoté de l'académie ? Que je sache où faire mes expériences particulières. Histoire d'éviter les interférences et les effondrements de murs porteurs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stieg Blodtørst
Professeur Combat Mains Nues/ Art de la Guerre / Combat sans Armure
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 11/08/2012

Feuille de personnage
Race: Drakkari
Royaume: Frihold
Vocation: Guerrier

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Dim 16 Sep - 23:39

Au vu de la tentative de Cassidy de faire preuve d'autorité, Stieg ne put retenir un nouveau sourire plein de malice. La directrice l'impressionnait, ou du moins à peu près: essayer de faire preuve d'autorité devant un Drakkari était aussi courageux qu'est une défenestration du haut d'un tour en flammes.

Lisan quant à lui adhérait plutôt bien aux souvenirs du guerrier: aussi honorable que doué en manipulation d'ironie. Il était bien difficile de distinguer la remarque cynique de la constatation dans sa première phrase. Malgré la vigilance de Stieg, le débit de parole élevé du Neko lui faisait perdre sa concentration de façon sporadique.

Durant ses brèves absences, Stieg jetait de rapides coups d'oeil aux angles morts de son champ de vision, par réflexe. Regardant par dessus l'épaule de Cassidy, il remarqua une autre Neko, dissimulée dans un arbre près du lac. Il ne l'avait pas remarquée le moins du monde durant son affrontement avec Tristan, chose plutôt remarquable étant donné les talents du Drakkari... Il n'oubliera pas son visage, car "celui qui te dépasse détient tes failles; garde-le comme allié avant qu'avec elles il s'en aille", comme disait un vieux proverbe des Lames du Froid. Stieg tenait là une nouvelle bonne raison de rester ici.

"- Ma Dame, au risque de me répéter, je découvrirai votre demeure seul. Cela dit, maintenant que Lisan vient de... Réapparaître spontanément, je souhaite reconnaître les lieux avec mon ami, sitôt que nous aurons gagné nos appartements: j'ai toujours mes affaires à déposer."

Pour appuyer ses dires, Stieg secoua l'épaule pour agiter son baluchon encore brillant d'humidité, attaché derrière son dos. Il se retourna vers Lisan:

"- Mon ami, je te retrouve à l'étage des appartements, je suis sûr que je peux retrouver l'odeur du gamin, maintenant que je l'ai. J'ai cru sentir qu'il ne s'était pas douché ce matin, à moins que ce soit les vapeurs de ses comparses de la nuit dernière. J'ai de toute façon réglé le problème. A tout de suite, vieux matou."

Il se retourna une dernière fois vers Cassidy et s'inclina profondément:

"- Ma Dame, nous nous retrouverons plus tard. La Flamme vous préserve."

Se redressant, il adressa une rapide tape sur l'épaule du Neko: suffisamment marquée pour être sentie, mais aussi rapide pour ne pas trop souffrir des défenses du mage, qui faisaient s'hérisser les cheveux de la tresse du Drakkari. Après donc un petit choc électrique, il murmura, intrigué mais toujours amusé:

"- J'en était sûr..."

Il partit ensuite en quête de sa chambre, reniflant l'air de façon périodique.

_________________
Pourchasser les Dragons Corrompus n'a pas été la plus grande difficulté.
Il ne s'agissait que de courir, rattraper, trouver et tuer.
Non, faire respecter le voeu de mon père l'est.
A vous, je dois tout enseigner.




Dernière édition par Stieg Blodtørst le Lun 17 Sep - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisan Al-Ghaib
Professeur Bases de la Magie / Magie élémentaire / Théorie de la Magie
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Lun 17 Sep - 0:38

Lisan fut quelque peu pris au dépourvu :

"Tu parles du jeunot à qui t'as fait l'éducation façon drakkari-papa-poule ? Sans lui casser de côte ? Bref, à dans peu de temps, compagnon !"

Et il s'en remit à Cassidy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Par mon eau.   Lun 17 Sep - 20:51

Les formalités faites, Lisan commença à parler et répondre à la directrice d'une voix calme et posée, comme on pouvait s'y attendre d'un mage, expliquant et précisant ce qu'il comptait faire. En tout cas, il avait une bonne façon de dire les choses et Cassidy en fut tout à fait satisfaite. A l'entendre ses cours allaient sûrement être passionnants. Il avait l'air d'être le genre d'homme, enfin de Neko à savoir de quoi il parlait et sans être totalement pompeux comme pouvaient l'être certains de ses congénères.

Elle fut effectivement un peu surprise quand il parla d'arme à distance plutôt que d'utiliser la magie. C'était une nouvelle approche un peu différente, généralement on apprenait à se servir de la magie sans vraiment toucher aux autres armes, bien que Cassidy ne serait pas contre une petite séance avec un autre type d'arme bien qu'elle était tellement maladroite qu'elle risquait de se faire plus de mal qu'autre chose. C'était le genre de mage qui ne pouvait pas, mais alors vraiment pas de se passer de magie. Même pour récupérer un gros volume en hauteur, c'est pour dire.

La mage acquiesça d'un signe de tête quand il parla de cibles.

"Voilà qui m'a l'air d'être peu commun comme méthode mais je suis impatiente d'en savoir un peu plus là dessus. Très bien pour les cibles, je vous ferais installer ça dans votre salle de cours"

Il sortit un bâton du bout de son vêtement et la jeune femme le regarda faire, sans trop de surprise sur le visage. Elle se demandait si il voyageait sans bâton mais le Neko la détrompa rapidement. Sûrement un sort de réduction ou quelque chose de ce style là. Elle, elle préférait garder son bâton à proximité et puis ça ferait un peu plus bizarre si elle le sortait de sous sa robe hem...

Il avait un bâton assez simple lui aussi mais qui arborait une dent sur le dessus. Un souvenir sûrement, ou un élément qui conférait certaines propriétés à ce bâton à proprement parler.

Elle lui demanda alors si il avait des questions et Lisan lui sortit une liste assez précises de choses qu'il voulait savoir, auquel la jeune femme s'empressa de répondre d'une voix calme et régulière, toute attentive sur ce que disait le nouveau venu.

"Les cours débuteront dans une semaine environ, vous aurez un planning qui vous sera transmis avec vos heures de cours. A ce propos, j'aimerais vous parler d'une petite réception qui sera organisée ce soir même pour permettre aux élèves et adultes de faire plus ample connaissance. Rien de très pompeux, juste histoire de rappeler les règles et de se présenter pour ceux qui ne se connaissent pas."

La jeune femme marqua une courte pause avant de continuer.

"Vous avez effectivement d'aménager vos lieux de vie, chambre et salle de cours comme vous le souhaitez, vous avez carte blanche dessus. En ce qui concerne le laboratoire, avez-vous la possibilité de l'intégrer à une pièce faisant office de bureau ? Vous avez justement un bureau pour pouvoir accueillir tout élève ou autre adulte qui souhaiterait s'entretenir avec vous, dans le cas contraire... On peut toujours s'arranger autrement. Et oui pareil pour la bibliothèque, il n'y a pas de problème pour ça."

Il avait parlé d'expériences. Cassidy l'observa longuement. Elle n'avait pas trop envie qu'il fasse exploser des choses un peu bizarre un peu partout. Mais le Neko semblait prudent et le fait de demander un plan montrait sa capacité à faire preuve de précaution. Elle ne pouvait que lui faire confiance.

"Je vous fournirais un plan très rapidement et je tiens également à vous mettre en garde. Ce lieu est imprégné de la magie des anciens gardiens d'Ascadian. Malheureusement je n'ai pas toutes les données en main malgré mes nombreuses recherches. Si je devais vous donner l'endroit qui dispose de moins de données pour le moment, c'est bien les sous-sols de ce château..."

Autant jouer franc jeu, inutile de laisser la surprise à Lisan et elle préférait d'ailleurs partager ses connaissances plutôt que de tout garder pour elle. Enfin... pas tout dire non plus...

"A ce propos, vous m'avez l'air bien calé et compétent pour une autre matière... J'aimerais que vous vous occupiez de l'enseignement sur la magie élémentaire en plus de vos deux autres matières"

Oui la jeune femme s'était un peu renseignée sur Lisan avant qu'il ne vienne et avait appris de quelques sources, même si elle ne l'avait jamais vu ce Neko, qu'en tant que spécialiste, il se débrouillait très bien dans ce domaine. De plus, elle peinait énormément à trouver une personne qualifiée. C'est donc naturellement qu'elle lui proposa le poste, comme un cheveu qui tombe dans une soupe déjà bien remplie.

Stieg décida d'intervenir cette fois et répéta une fois supplémentaire à Cassidy qu'il ne désirait pas d'aide. Comment avait-elle pu oublier ? A vrai dire, elle n'avait pas vraiment fait attention, s'adressant plutôt à Lisan. Elle se contenta donc de s'incliner, respectant la parole de cet homme assez fougueux. Oui c'est vrai peut être qu'elle ne devrait pas être aussi autoritaire mais c'était plus un effet de sa mauvaise humeur plutôt que d'une réelle envie de paraître autoritaire. Elle savait par expérience, qu'il ne valait mieux pas faire preuve d'autorité avec un Drakkari. Déjà assez de soucis avec Tristan pour se rajouter une petite couche supplémentaire.

"Veuillez m'excuser alors..."

Il s'adressa ensuite à Lisan et la jeune femme se crispa légèrement lorsqu'elle entendit le prénom de Tristan. Bien sûr... Stieg n'était pas censé savoir ce qui s'était passé la veille et alors qu'il parlait, la directrice regarda lentement sa main blessée, sans trop comprendre elle même alors que son cerveau avait eu la bonne idée de lui faire oublier cet épisode un peu trop... violent pour elle.

La jeune femme se contenta d'un sourire très gêné et mal à l'aise, cherchant à reprendre contenance. Il salua Cassidy et elle en fit de même.

"Que les étoiles vous guident fier Drakkari..."

*Drakkari papa poule ? Oulà... Ca plairait pas vraiment à Tristan ça....*

Elle attendit ensuite les réponses de Lisan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par mon eau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par mon eau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ascadian, Monde de Magie et d'Aventures :: [Territoire Neutre] Académie Hysandra :: Extérieur :: Terrain d'Arrivée-
Sauter vers: