AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Histoire d'Ascadien

Aller en bas 
AuteurMessage
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Histoire d'Ascadien   Sam 14 Avr - 18:19

Genèse



Au début des temps c’était le vide. Une surface noire sans vie ni fond. On ne sait pas exactement quand ni comment, un esprit, par l’accumulation des énergies et courants, se créa. Cet esprit se nommait Hérose et fut la première grande divinité a voir le jour dans ce monde bien vide. Il était doté de la pensée et de la réflexion, même sur une forme inexistante.

Hérose, après un temps de plus de 1000 ans, finit par s’ennuyer dans cet univers où il n’y avait rien à faire. Mais le premier dieu avait beaucoup étudié d’une certaine manière au bout de tout ce temps. Il savait comme manipuler les flux et énergie du vide et se mit en tâche de créer un univers. Cela lui prit plus de 500 ans pour arriver à une forme qui lui convenait. Des étoiles, des sphères rondes qui tournaient et flottaient dans le vide, un décor qui faisait honneur à son imagination.

Satisfait de son travail, il contempla son univers créé de toutes pièces. Mais après l’avoir achevé, il s’ennuya de nouveau, vite lassé de ces formes sans aucune action ni imprévu. Hérose avait envie d’avoir d’autres semblables avec qui parler.

Il décida de créer des esprits comme lui afin de se sentir moins seul dans cet univers. Maniant et utilisant les énergies, il fit naître deux autres divinités ; Garor et Halanda. Halanda fut créée grâce aux puissantes énergies magiques, elle avait le contrôle sur tout le flux mystique de l’univers, créant de la matière et la manipulant avec aisance. Garor fut créé à partir de bouts de sphères et d’une chaleur que l’on ne trouvait que sur le soleil, sphère lumineuse qu’Hérose considérait comme sa plus belle création de l’univers. Garor était capable de créer la vie.

A trois, les jours passaient plus vite. En train de débattre sur l’univers construit. Un jour, Garor voulut donner la vie. Il se mêla alors à sa sœur Halanda pour créer une première descendance de divinités. Leur mélange donna des divinités liées de magie et de vie.

Quatre nouvelles divinités apparurent. Sayel avait reçu le don de la magie élémentaire de sa mère, capable de créer les éléments originaux. Amelah était la divinité des énergies invisibles, tout ce qui ne peut être vu, entendu et avait la possibilité de voir le passé et l’avenir. Klartos était la divinité de l’amour, apportant des sentiments dans l’univers. Kerebor avait reçut le savoir, la sagesse et la connaissance.

Ce petit monde de divinités commençait à former une vraie famille. Avec Hérose en tête qui était bienveillant. A un moment Garor s’entretena avec son fils Kerebor et tout deux eurent l’idée de créer un monde dans lequel ils pourraient évoluer à leur guise et construire de nouvelles choses. Une longue réflexion débuta chez les divinités qui dura plus de 500 ans. Avec les questions existentielles pour créer un monde. Les divinités emballées par ce terrain de jeu. Hérose, qui connaissait l’univers par cœur pour l’avoir engendré, choisit une belle sphère vide, à distance du soleil pour que la vie ne soit pas détruite mais suffisamment près pour bénéficier de la lumière. Ce soleil avait une particularité, tous les jours la lumière s’éteignait pour devenir une boule froide et obscure, solution envisagée par Hérose lors de la création pour éviter de consommer toutes les énergies.

Les divinités s’installèrent dans cet endroit encore vide. Combinant leur travail et imagination, ils façonnèrent un monde à leur image. Hérose laissa ses enfants faire le travail de leur propre monde.

Sayel provoqua de grands tremblements de terre pour faire des formes plus diverses et variées. Pour combler le vide laissé et les crevasses, elle fit couler de l’eau et forma les rivières, les zones d’eau et l’océan. Garor utilisa le contact de l’eau pour faire pousser des plantes, végétation et forêts luxuriantes. Il voulait couvrir toute la terre de cette couleur verte mais Sayel refusa tout ce vert. Ils n’arrivèrent pas à se mettre d’accord alors Sayel rentra dans une grande colère, ajoutant le feu dans certaines zones. On dit même que sa colère fut à l’origine des sources chaudes. Une zone fut complètement laissée à l’abandon, mélange de sable et de chaleur. Il reste quand même quelques types de végétation typiques fournis en cachette par Garor mais cela reste assez rare.

Au-delà de cette chaleur, Kerebor demanda si il n’était pas judicieux d’avoir un peu de fraîcheur afin d’avoir un monde plus diversifié. Sayel souffla alors sur les zones montagneuses, et son souffle glacé amena la neige.

Après la création physique, Garor décida d’insuffler la vie et façonna des créatures de toutes sortes à partir de la poussière laissée par Sayel et des connaissances de Kerebor. Ainsi apparurent la faune animal très variée. Mais Sayel voyait plus gros. Avec l’aide de sa mère Halanda, elle façonna d’autres créatures plus impressionnantes comme les dragons, les licornes et autres créatures fantastiques. Kerebor apporta son aide, car des créatures aussi dignes devaient être doté d’une intelligence un peu plus développé de la faune. Klartos qui n’avait pas fait grand-chose jusqu’à présent, donna les sentiments à tout ce petit monde, la possibilité de se reproduire pour durer. Car malheureusement, les corps retombaient en poussière passé une certaine limite. Les flux d’énergie ne peuvent pas être conséquents pour tout le monde.

Pendant ce temps, Hamela et Halanda recouvrèrent le monde de flux magique et de courants d’énergie. Souhaitant offrir à leur monde un pouvoir équitable pour tous et la capacité de créer à leur tour. C’est ainsi que les dragons, êtres les plus intelligents du monde pour l’instant, se servir de ce flux pour manier le feu. Cela leur permettait de griller leurs proies pour mieux les manger, le cycle de la chaîne alimentaire.

Enfin, Sayel qui aimait les changements créa les temps dans certains coins du monde, allant de la simple pluie à l’orage, de la tempête de sable au souffle enneigé. Un monde capable de changer, s’adapter, se former et se déformer.

Les divinités décidèrent de s’installer sur ce monde pour pouvoir mieux le diriger à leur aise. Afin de plus en profiter, ils se matérialisèrent physiquement, prenant chacun une apparence humanoïde.

Etrennant ce monde de leurs pieds, ils lui donnèrent le nom d’Ascadian.




Dernière édition par Cassidy Herediane le Sam 14 Avr - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Histoire d'Ascadien   Sam 14 Avr - 18:24

Ère des Avatars



L’ère des Avatars commença.

Cependant, ils firent rapidement le tour et fatigués, n’avaient plus envie de créer mais juste d’observer. Alors Klartos eut l’idée de créer des humanoïdes leurs ressemblant. Ils pourraient vivre dans ce monde et il serait intéressant de voir leur façon d’évoluer sur cet endroit entièrement créé par leurs soins.

C’est donc tous ensemble qu’ils façonnèrent les premiers humains, chaque divinité ajoutant sa petite touche personnelle pour les faire les plus diversifiés possible. Hérose leur attribua le féminin et le masculin, Garor la vie et le don de pouvoir se reproduire, Halanda la possibilité d’utiliser la magie, Sayel le pouvoir de manipuler les forces élémentaires, Amelah conféra un don différent à chacun pour être unique, Klartos tous les sentiments variés et Kerebor la sagesse et les connaissances. Bien sûr, ces humains crééés étaient aléatoires, pour permettre une meilleure diversité des choses.

Sayel, excentrique, voulut faire encore mieux que les autres. Avec sa maîtrise des éléments et la vie insufflé dans la terre, elle créa les premiers Elfes amoureux de la forêt et respectueux de la nature. Puis elle s’occupa des Sirènes, une apparence humaine mais avec l’attirance des points d’eau, une voix envoûtante et la possibilité de transformer ses jambes en une queue de poisson pour nager plus vite. Satisfaite de ses deux premières races, elle créa par la suite les Nekos en leur donnant des caractéristiques félines propre à eux-mêmes. Ces humanoïdes aux allures de félin sont gracieux et sont issus de l’élément air. Enfin, elle utilisa les dragons pour sa dernière création, les Drakkaris. Des allures d’humains mais quelques caractéristiques spéciales et un rapprochement avec les dragons. Fière de ses races, elle trouva qu’il manquait les éléments essentiels qui avaient été donnés aux humains. Elle prit alors un peu d’énergie des humains donnés par ses frères et sœurs pour leur offrir des sentiments et des connaissances.

Ainsi les races furent créées sur Ascadian. Contrairement aux divinités qui étaient éternelles, les humanoïdes voyaient passer le temps, changeaient et se modifiaient. Mais grâce à leur capacité de reproduction, il était toujours possible de créer une nouvelle génération.

Les divinités furent vénérées par tous ces peuples, même si les races de Sayel se sentaient plus proches d’elle. D’ailleurs ils vivaient chacun dans leurs coins et ne se mélangeaient pas aux humains.

Les humains étaient les êtres les plus ingérables, les sentiments pouvaient se transformer en bon ou mauvais, il n’y avait aucune conscience du bien ou du mal. Mais ils respectaient les paroles des dieux qui les voyaient évoluer au fil des jours. Les humains dotés de connaissances élevèrent des bâtiments et devaient apprendre à survivre au milieu de ce monde qu’ils ne connaissaient pas.

Les divinités se faisaient un plaisir de les aider mais n’utilisaient pas vraiment leurs pouvoirs, fatigués d’avoir tant donnés. Partout dans le monde des monuments étaient érigés à la gloire des dieux tout comme des sanctuaires. Ce monde évoluait gentiment.

C’est alors que Sayel eut une aventure avec Klartos et de leur union nacquit un nouveau dieu. Celui-ci marqua le début des conflits. Le mélange de Sayel connut pour son excentricité et ses réactions extrêmes et de Klartos le dieu des sentiments créa un nouveau dieu Balthar qui possédait les émotions les plus négatives et les plus mauvaises.

En effet, le monde parfait d’Ascadian le dérangeait. Morne et ennuyeux, il ne s’y passait rien d’intéressant. Alors, il décida de corrompre les humains, les poussant aux pires sentiments. Il leur donna à chacun un peu de vice et de pêchés comme la paresse, la luxure, l’envie de pouvoir. Le monde se déchira en deux. Alors que les races créées par Sayel restaient neutres sans sortir de leur coin, les humains connurent des conflits.

La notion de bien et de mal commença à cet endroit. C’était le jeu des mensonges, des leaders, de la domination. Certains étaient quand même pacifiques et des tribus se formèrent partout dans le monde, se rassemblant pour les mêmes idées et les mêmes valeurs ou tout simplement pour la proximité et les familiarités.

En même temps, les flux d’énergie et de magie d’Ascadian devinrent instables, des portails s’ouvrirent vers d’autres plans et des créatures stupides avec le goût pour le sang firent leur apparition. Des trolls, des gobelins, des gnolls et autres abominations se répandirent sur le monde. Le chaos régnait.

Les divinités, se rendant compte que quelque chose n’allait pas, se tournèrent vers Balthar le dernier arrivé qui avait toujours été distant avec les autres. Des conflits finirent par éclater entre eux, Sayel voulant défendre son fils ainsi que Klartos qui avait toujours ce sentiment d’amour pour lui contre les autres dieux qui n’approuvaient pas du tout les derniers actions.

C’est alors qu’Hérose, jusque là silencieux, décida d’intervenir. Il commença par créer une autre divinité puissante grâce aux flux d’énergie. Il lui transmis un bout de chaque plan et il en fit sa femme. Kynésia était son nom. Déesse des plans, elle avait le pouvoir de refermer et d’ouvrir des portes à sa guise et possédait un sens juste, ce qui lui permit de contrôler avec aisance les univers.

Grâce à elle, les portes amenant les monstres se refermèrent mais le mal était déjà fait. Les mauvaises créatures pouvaient se reproduire et les humains, les plus fragiles, étaient débordés par les assauts. Kerebor transmis alors aux races humanoïdes les connaissances nécessaires pour la défense et le combat, ce qui permit de retourner la situation. Les humains reprirent le dessus et chassèrent dans les zones sauvages et hostiles toutes les créatures mauvaises.

D’ailleurs, les premiers mages et manipulateurs de magie se formèrent à ce moment là. Halanda conduisit les races humanoïdes vers l’utilisation de la magie. Elle fut la première formatrice, donnant le déclic aux races humanoïdes de toutes sortes. Voulant leur fournir un panel varié, Amelah et Sayel leur enseignèrent la manipulation des éléments et des énergies invisibles. La base. Les races avaient suffisamment de connaissances pour inventer leurs propres sorts. C’est ainsi qu’Ascadian vit apparaître ses premiers mages, guérisseurs, ensorceleurs, élémentalistes, invocateurs sur ses terres.

Mais l’hostilité n’était pas terminée pour autant. Se rendant compte qu’ils pouvaient désormais se battre, les humains se retournèrent contre leurs pairs, cherchant à imposer leur domination. Les plus imposants et les plus malins furent suivis par les autres qui n’avaient pas cette ambition et préféraient obéir. Les mages développèrent une nouvelle forme de magie, la nécromancie et la magie noire.

Finalement, les dieux éparpillèrent tout le monde dans Ascadian pour repartir sur de bonnes bases et dans de bonnes conditions. Mais le mal que Balthar avait laissé été toujours présent chez certains humains. Il s’agissait d’un court répit, permettant la réflexion profonde. Les divinités décidèrent alors que leur temps était révolu. C’est ainsi que commença l’ascension des divinités, quittant leur enveloppe de chair pour retourner dans les cieux. Désormais ils laissaient ce monde qu’ils avaient créé se débrouiller par lui-même mais toujours en surveillant de haut.

Balthar quant à lui ne fut pas autorisé à rejoindre les autres. Il dispose de son propre royaume immatériel et lui aussi observe les humains, guettant la moindre occasion pour trouver les messagers du chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Histoire d'Ascadien   Lun 16 Avr - 19:42

Ère des temps troublés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Histoire d'Ascadien   Lun 16 Avr - 19:43

Ère des Gardiens



Alors que les conflits perduraient chez les humains, les divinités décidèrent d’intervenir pour rétablir la paix sur Ascadian. Ils dépêchèrent 4 messagers, provenant des races les plus neutres. Chaque messager fut chargé d’une parole divine, des instructions données par les dieux. D’abord le rassemblement des 4, puis l’attribution de pouvoirs particuliers et uniques qui leur permettrait de mener à bien leur mission.

Leur voyage fut long. Les 4 messagers se rendaient de contrée en contrée pour transmettre la parole des dieux aux souverains. La parole est très simple, vivre en harmonie les uns et les autres sans conflit, juste des échanges et des partages. La plupart des souverains acceptèrent la parole des dieux par les races étranges qui étaient représentées devant eux. D’autres, plus virulents, ne voulaient pas se sentir dirigés et c’est là que les pouvoirs intervinrent. La puissance était telle que les partisans des seigneurs, craignant pour leur vie, ne préférèrent pas suivre leur seigneur.

Cela suffit pour maintenir un juste équilibre à travers les contrées d’Ascadian. Mieux encore, les races jusque là absentes, se mêlèrent au reste des humains, certains vivant en communauté avec eux. La culture humaine était très riche et variée, il n’était plus rare de voir des Drakkaris, elfes ou sirènes venir faire leur marché ou visiter les nobles villes, chacun aspirait à une vocation. Car Ascadian recelait de surprises et de découvertes et de nombreux mystères ne sont pas encore résolus.

A l’aube d’une année, un nouveau messager rejoignit les gardiens. Il s’agissait d’un humain bon, loyal et remplit de sagesse. Il avait un petit quelque chose que les dieux appréciaient chez lui. Alors ils l’invitèrent à rencontrer les autres gardiens pour l’évaluer. L’homme semblait vouloir défendre de bonnes valeurs et il avait un grand potentiel. Les gardiens l’acceptèrent, il devint donc le 5ème gardien, celui qui représente la diversité humaine.

Les cinq gardiens, par leur présence, inspiraient le respect. Ils étaient vénérés par la plupart des gens qui voyaient là une longue période de sérenité sur Ascadian. Les conditions pouvaient être dures mais il n’y avait plus de guerre ni conflit majeurs.

Mais ils étaient aussi craint et haï par d’autres. Car l’envie de puissance et de conquête était toujours là chez certains. Ca complotait pour arriver à faire descendre ces gardiens et pouvoir s’emparer des richesses. Une femme nécromancienne, adepte de la magie noire, aspirait à avoir plus de pouvoirs. Ces recherches la conduisirent à de nombreuses connaissances. Elle faisait parti d’un cercle sombre de partisans qui ne désiraient que renverser la situation, cassant cette situation d’équilibre et pouvoir manipuler les peuples. Ce groupe incarnait les plus grands vices d’Ascadian, vivant comme il le souhaitait sans aucun respect pour les autres, tuant, volant, pillant et se plongeant dans des vies obscures. Ils pratiquaient l’esclavage et la prostitution, vendaient des drogues et autres elixirs interdits car l’argent était un grand appât. D’autres aimaient le pouvoir.

Cette femme avait une folle idée. Rencontrer le légendaire gardien humain et l’amadouer. Elle savait déjà ce qu’elle allait faire, c’était une femme intelligente qui savait ce qu’elle voulait. La nécromancienne rencontra alors le fameux gardien. L’humain aimait bien se mélanger au peuple et chaque gardien était libre de suivre son chemin, ne se réunissant que toutes les pleines lunes.

Et alors l’histoire se mit en marche. L’humain tomba sous le charme de la nécromancienne. Ils se rapprochèrent et vécurent un amour idyllique. Et un jour, la nécromancienne tomba enceinte. Trop heureuse pour l’admettre, elle cacha cette grossesse au gardien. Ses visites s’espacèrent et lorsque son ventre commença à s’arrondir dangeureusement, elle disparut. Ne voulant pas montrer qu’elle allait avoir un enfant, elle partit vivre avec son esclave et un compagnon dans un lieu inconnu et caché. Le légendaire gardien entendit comme rumeurs qu’elle était morte. Triste et en peine, il s’exila pendant un certain temps.

Pendant ce temps, la nécromancienne mis au monde deux enfants. Deux jumeaux, deux garçons. Deux enfants était trop pour elle, surtout qu’il n’était pas prévu qu’elle en ai deux. Elle décida alors de faire un rituel pour déterminer l’enfant qui aurait l’âme la plus sombre et comptait se débarasser de l’autre, le rejeton. Mais l’esclave, une Neko, entendit l’avenir du malheureux enfant. Elle décida alors de s’enfuir avec lui, loin d’ici.

Mais la Neko savait très bien qu’elle serait recherchée, alors lorsqu’elle atterit dans une ville, elle déposa l’enfant devant la maison d’un couple. L’enfant serait destiné à vivre une vie normale et sans aucune véritable connaissance sur son vrai passé. On n’en sait pas plus de ce côté-là mais il paraît que la génération de cette branche continua à se perpétuer sans qu’aucune révélation ne soit faite.

Du côté de la nécromancienne, l’enfant grandit. Il était élevé dans la cruauté de sa mère qui voulait en faire un surhomme. Et comme il était le fruit d’un gardien et d’une nécromancienne, ses pouvoirs qui se révélèrent rapidement furent uniques, et encore plus puissants que ses géniteurs en très peu de temps.

Il était aussi mauvais que sa mère mais possédait des traits du visage de son père. Son but était unique, anéantir les gardiens. Pour réussir, sa mère lui avait appris de puissants sortilèges de bannissement et de contrôle. Alors le fils était prêt à accomplir son sombre destin. Il traqua les gardiens les uns après les autres, avec l’ordre de les faire disparaître, car il était impossible de les tuer de par leur statut presque divin.

Le fils les envoya les uns après les autres dans un autre plan et aucun résistance n’eut lieu de part la surprise que cela créa. La légende ne dit pas si les gardiens laissèrent une descendance derrière eux mais cette descendance ignorait tout de leurs ancêtres.

Lorsque le fil s’attaqua à son père, il lui expliqua tout, sûr de la victoire et de la domination que lui et sa mère allaient exercer sur le monde. Le père en fut abasourdi, trahi, choqué, la faiblesse humaine. Des témoins prirent part à la scène et ne comprenaient pas comment une telle chose avait pu se produire. Puis, le père éloigna son fils de la ville dans laquelle ils se trouvaient. Comme ils étaient du même sang, il était plus difficile de le bannir que les autres. Alors le père comprit qu’il devait se sacrifier car il craignait qu’avec ce fils, le désespoir s’abattrait sur le monde. Il disparut avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'Ascadien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'Ascadien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ascadian, Monde de Magie et d'Aventures :: Administration :: Encyclopédie Ascadienne :: Informations Complémentaires-
Sauter vers: