AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Allers / Retours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Allers / Retours   Dim 20 Mai - 13:12



(HS : Les messages rp ne demandant pas l'intervention d'un autre personnage et qui ne nécessitent que de très brefs passages pour l'avancement d'autres sujets)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Allers / Retours   Jeu 24 Mai - 22:07

(Vient de : Découverte d'une coquette prison)

Cassidy était un peu perdue. Et surtout surtout, cette histoire qu'elle aurait utilisé cette magie contre lui alors qu'elle n'avait touché à rien. Quelque chose qui avait manger toute son énergie. C'était dangereux, très dangereux.

Alors Tristan jugerait que c'est une bien étrange fille car en effet, les contacts ce n'était pas son truc. Elle préférait la compagnie d'un bon livre qui lui au moins ne débitait pas des bêtises à longueur de journée. Enfin, on pouvait bien avoir de supers pouvoirs et être complètement paralysée face à une chose aussi naturelle et simple qu'aimer quelqu'un. Mais est ce que Tristan avait eu des sentiments pour quelqu'un un jour ? C'était une grosse question et même que Cassidy riait un peu sous cape, trouvant qu'il était impossible pour lui d'avoir de réels sentiments pour quelqu'un. Oui, c'est ce que disait son air un peu fier, ce sourire quand même léger mais parfois légèrement triomphant. Le petit Tristan, turbulent, être amoureux d'une fille ? Jamais ! Elle ne l'imaginait pas capable. Même la fameuse Maud ça devait être de la rigolade. Et puis, même si il se montrait sous son beau jour, son sale caractère ne plairait certainement pas.

Ah il y avait quand même bien une fois où la jeune femme avait presque succombé à la tentation d'un jeune homme. Poli, droit, honnête, à première vue, il avait tout pour plaire. Et pourtant, Cassidy avait l'intention de lui dire oui un jour, d'aller plus loin avec cet homme, jusqu'à ce qu'elle surpris une conversation entre lui et ses compagnons. Il projetait en fait de lui voler ses affaires, de la violer quand elle serait moins méfiante et qu'ils pourraient en profiter à plusieurs. Après avoir passer plusieurs mois à lui courir derrière, lui montrant le meilleur de lui même, voilà que tout tombait en morceaux pour Cassidy qui avait tenté d'ouvrir un peu son coeur. Elle partit très loin de lui, ne lui laissant aucune nouvelle, aucun contact. Elle ne lui avait pas fait de mal mais depuis ce jour là, sa méfiance et son désintéressement pour tout homme était entière. Prenant des distances très rapidement, ne montrant jamais les sentiments, ne voulant plus revivre ça. Après tout, ce voyou elle n'avait pas vraiment ressenti de sentiments pour lui. C'est juste qu'elle pensait qu'il était différent des autres. Trop naïve la fille.

Certains actes ont des conséquences et le résultat est là désormais. Et maintenant Cassidy se conduit vraiment très prudemment avec les hommes. Et puis avec Tristan qui la faisait marcher la plupart du temps, voire plus souvent courir, il pouvait très bien se jouer d'elle comme d'habitude. Et pourtant, elle avait quelque chose pour lui qui semblait différent des autres hommes et cela lui faisait vraiment très peur. Après avoir réfléchi un peu, la jeune femme pensa que c'était peut être le fait d'avoir été éloignée pendant un moment de lui qui lui donnait ce genre d'émotions. Rien de grave et pas de quoi s'alarmer.

Cassidy semblait parfois encore un peu jeune. Pour elle ce simple contact avec les mains avait été... agréable. Bien sûr que non, comment ça pouvait l'être ? Et puis toute façon c'est un geste aussi banal que de donner une tape sur l'épaule ou sur la tête, il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat. La jeune femme repoussa cette pensée de sa tête. Pourtant il valait mieux que Tristan n'essaie pas de se rapprocher d'une certaine manière, cela pouvait être vraiment très inquiétant pour elle. En effet, avec des sentiments inconnus, même si elle mettait ça sur le coup de la fatigue, des retrouvailles, il avait une arme, une arme puissante. Elle ne se laisserait pas faire, certainement pas. Mais il risquait de lui faire tomber ses barrières anti-homme (ou anti-axe au choix xD). C'était rageant quand même. Non elle ne voulait pas se comporter comme une larve avec lui. Hors de question que cela soit le cas !

*Non ! De l'air ! C'est juste Tristan enfin bon !*

Mais elle se rassura en pensant que ce n'était sûrement pas son genre, et que si il tentait les choses assez lourdes, comme le font la plupart des dragueurs, elle saurait le remballer. Pour le moment, il n'avait plus manifester la moindre envie de l'embrasser comme au réfectoire, ni de se rapprocher d'elle. Et c'était pas plus mal.

"C'est parce que tu ne m'as pas vu au top de ma forme"

Il continuait de parler de cette histoire du lac comme si il croyait toujours à cette excuse qu'il lui avait donné pour expliquer sa faiblesse passagère. D'ailleurs pourquoi le faisait-il ? Pour ne pas que sa fierté en prenne un coup ? Pour l'excuser d'une certaine manière ? C'était bizarre, flou et inattendu.

Et pourtant, alors qu'elle allait bouger, sans crier gare, le jeune homme se redressa et vint se planter devant elle. Que cherchait-il à faire. Dans un réflexe, la jeune femme plaqua ses mains contre l'armoire, essayant de garder quand même une attitude neutre, montrant qu'il n'y avait aucun effet sur elle. Et pourtant. Le coeur de Cassidy palpita un peu plus vite alors qu'elle essayait de respirer lentement pour calmer ce rythme. La jeune femme voyait Tristan de si près. Il semblait sérieux mais impossible de voir ce qu'elle allait faire. Oh, alors essayer de lui lancer un regard de défi. Elle pouvait toujours le mordre ou le gifler si il faisait un geste.

*A quoi il pense ? Il cherche à faire quoi là ?*

Et alors, le Drakkari était vraiment très près d'elle, un bras juste placé au-dessus de sa tête, une attitude assez troublante mais Cassidy ne céda pas, se contentant de le regarder calmement avec défi comme quoi elle ne céderait pas à ce petit jeu. Et pourtant, les battements de son coeur et ses pensées démontraient le contraire.

*Ne tente rien Tristan s'il te plait... Je ne veux pas... je ne sais pas comment je pourrais réagir... je ne veux pas te faire de mal...*

Croyait-elle recevoir un bisou de ce turbulent et agité Drakkari ? C'était bien possible, on ne se plante pas comme ça devant une demoiselle sans raison. Le ferait-il avec un homme ? Elle n'en était pas vraiment sûre. Que se serait-il passé si il l'avait embrassé ? Cassidy n'était plus sûre de ses réactions. Même si elle ne le montrait pas, jamais elle n'avait été autant déstabiliser par une seule personne. Jamais personne n'avait tenté de juste approcher mais sans rien faire.

Elle était perplexe, alors qu'il faisait ce petit sourire innocent mais tellement craquant. Juste un sourire. Un vrai ou un faux ? Comment le savoir ?

Cassidy le regarda doucement puis fronça les sourcils, comme si elle essayait d'aborder que peu d'importance à ses paroles.

"Nuance, j'ai jamais dis que tu étais repoussant..."

*Au contraire...*

"Mais ne t'inquiète pas, même si tu ne me vois pas, je ne serais jamais loin de toi... Enfin sauf pendant les cours bien sûr"

Etait-ce une déclaration ? Vu la façon dont elle avait dis les choses, ce n'était pas une phrase très sentimentale mais juste pour lui montrer qu'elle le regarderait, qu'elle serait là justement pour le voir. Car même si elle refusait de l'admettre, elle aimait cette présence.

Sur ces belles paroles, la jeune femme prit congé et referma la porte en poussant un soupir. Ouf, c'était moins une. Pendant un instant elle avait cru qu'elle s'emballerait et les battements de son coeur était inquiétant. Non tout juste de la fatigue sûrement.

Cassidy se dirigea alors vers son bureau. Elle ne comptait pas se reposer, il y avait tellement de choses à faire. C'est pourquoi elle tourna la poignée de la porte, enjambant les objets qui traînaient dans les coins, pour aller s'installer derrière son bureau tout en inspectant la lettre des Cheistams avant de l'ouvrir.

Et pourtant, la jeune femme fit la moue et bascula un peu en arrière sur sa chaise, ses mains croisées derrière sa nuque. Elle repensait à ce Drakkari, à Tristan. Il était pas si mal que ça et malgré elle, la jeune femme se mettait à ressentir des choses bizarres pour lui. Oui un sourire un peu bête apparut sur son visage alors qu'elle se sentait étrangement bien de le savoir à côté d'elle. Bien qu'elle ne préférait rien lui en dire.

"Ca y est, tu t'es enfin débarrassé du vilain Drakkari ?" prononça une petite voix fluette et cristalline.

Cassidy se redressa un instant et observa les alentours, une lutine haute comme trois pommes se tenait assise sur un livre, en face de Cassidy sur le bureau. Elle avait des tâches de rousseur, un petit air malicieux et des cheveux roux bouclés. La jeune mage souria en la voyant, pas inquiète du tout.

"Kimye ! Qu'est ce que tu fais ici ? Tu as besoin de quelque chose ?

La lutine secoua la tête négativement tout en se redressant et en marchant sur le bureau de Cassidy.

"Non je m'inquiétais un peu. Nous avons été assez effrayées tout à l'heure lorsque ce turbulent Sang Rouge a crié des choses pas très correctes à ton intention"

"Ah ça ? C'est passé, il s'est calmé maintenant. Il va... mieux enfin je pense"

La lutine n'était pas dupe, elle voyait le regard de Cassidy quand elle pensait à Tristan, elle savait comment était la jeune directrice. Bien naïve parfois. Sa bonté la perdra.

"Ne me dis pas que tu es en train de te lier de sympathie pour lui ?"

Cassidy la regarda puis se redressa sur sa chaise, une expression un peu inquiète sur le visage.

"Heu... oui... enfin non... mais tu sais, c'est mon ancien rival d'enfance alors même si il n'a jamais été très correct, je suis contente de le revoir quand même"

Kimye soupira un instant tout en faisant les cent pas devant Cassidy. Décidément en plus d'être désorganisée, la jeune femme était en train de tomber dans une situation qu'il lui serait impossible de contrôler.

"Tu n'as pas des sentiments pour lui par hasard ?"

Cassidy fronça lentement les sourcils tout en la regardant marcher, prenant sa plume pour se caresser le menton.

"Qu'est ce que tu racontes ? Bien sûr que non !" protesta la jeune femme en secouant la tête.

"Ma chérie, ton regard te trahi. Encore un coup comme ça et lui-même le verra. Et pourtant, je ne sais pas tout..."

Cassidy voulait encore protester une fois mais la petite lutine se mit un doigt sur la bouche tout en la regardant en lui décernant ces paroles.



Hey, good girl
Hey, bonne fille
With your head in the clouds
Avec ta tête dans les nuages
I bet you I can tell you
Je te parie que je peux te dire
What you’re thinkin' about
À quoi tu penses

You'll see a good boy
Tu vois un bon gars
Gonna give you the world
Qui va t'offrir le monde
But he’s gonna leave you cryin'
Mais il va te laisser pleurer
With your heart in the dirt
Avec ton coeur dans la saleté

His lips are dripping honey
Ses lèvres sont comme du miel
But he’ll sting you like a bee
Mais il te piquera comme une abeille
So lock up all your love and
Alors enferme tout ton amour et
Go and throw away the key
Vas-y et jette la clé

Hey good girl
Hey bonne fille
Get out while you can
Va-t-en pendant que tu peux
I know you think you got a good man
Je sais que tu crois avoir un bon gars

Why, why you gotta be so blind?
Pourquoi, pourquoi tu dois être si aveugle?
Won’t you open up your eyes?
Ne vas tu pas ouvrir les yeux?
It’s just a matter of time 'til you find
Ce n'est qu'une question de temps jusqu'à ce que tu découvres
He’s no good, girl
Il n'est rien de bon, ma fille
No good for you
Rien de bon pour toi
You better get to getting on your goodbye shoes
Tu ferais mieux de mettre tes souliers d'adieu
And go, go, go...
Et partir, partir, partir
Better listen to me
Mieux vaut m'écouter
He’s low, low, low...
Il est mauvais, mauvais, mauvais...

Hey, good girl
Hey bonne fille
You got a heart of gold
Tu as un coeur en or
You want a white wedding
Tu veux un beau marriage blanc
And a hand you can hold
Et une main que tu peux tenir
Just like you should, girl
Juste comme tu devrais, ma fille
Like every good girl does
Comme toutes les bonnes filles
Want a fairytale ending, somebody to love
Tu veux une fin de contes de fées, quelqu'un à aimer

But he’s really good at lying
Mais il est un très bon menteur
Yeah, he’ll leave you in the dust
Yeah, il va te laisser dans la poussière
'Cause when he says forever
Car lorsqu'il dit pour toujours
Well, it don’t mean much
Bien, ça ne veut pas dire grand chose
Hey good girl
Hey bonne fille
So good for him
Trop bonne pour lui
Better back away honey
Mieux vaut reculer chérie
You don’t know where he’s been
Tu ne sais pas où il a été

Why, why you gotta be so blind?
Pourquoi, pourquoi tu dois être si aveugle?
Won’t you open up your eyes?
Ne vas tu pas ouvrir les yeux?
It’s just a matter of time 'til you find
Ce n'est qu'une question de temps jusqu'à ce que tu découvres
He’s no good, girl
Il n'est rien de bon, ma fille
No good for you
Rien de bon pour toi
You better get to getting on your goodbye shoes
Tu ferais mieux de mettre tes souliers d'adieu
And go, go, go...
Et partir, partir, partir
Yeah yeah yeah, he’s low
Yeah, yeah, yeah il est mauvais
Yeah yeah yeah
Yeah yeah yeah


Oh, He’s no good, girl
Il n'est rien de bon, ma fille
Why can’t you see?
Pourquoi ne vois tu pas?
He’ll take your heart and break it
Il va prendre ton coeur et le briser
Listen to me, yeah
Écoute-moi, yeah


Why, why you gotta be so blind?
Pourquoi, pourquoi tu dois être si aveugle?
Won’t you open up your eyes?
Ne vas tu pas ouvrir les yeux?
Just a matter of time 'til you find
Ce n'est qu'une question de temps jusqu'à ce que tu découvres
He’s no good, girl
Il n'est rien de bon, ma fille

Won’t you open up your eyes?
Ne vas tu pas ouvrir les yeux?
Just a matter of time 'til you find
Ce n'est qu'une question de temps jusqu'à ce que tu découvres
He’s no good, girl
Il n'est rien de bon, ma fille
No good for you
Rien de bon pour toi
You better get to getting on your goodbye shoes
[b]Tu ferais mieux de mettre tes souliers d'adieu

Lorsque la lutine eut finit sa petite chanson, Cassidy la regarda en hochant la tête. C'est vrai que dans le fond, elle n'avait pas totalement tort. Elle ne connaissait absolument plus rien de Tristan. Ce n'était plus le même, lui même lui avait dit. Elle se mordit la lèvre. Peut être était-elle en train de jouer un jeu beaucoup trop dangereux.

"Sur ce je retournes à mes affaires. Et tâche de faire preuve de prudence avec lui, n'oublie pas qui il est"

Sur ce, la lutine déploya ses ailes et se faufila à travers une voie d'aération qui lui permettait d'accéder au reste du château.

Cassidy soupira. C'est vrai qu'après tout elle était un peu naïve. La jeune femme se pencha alors sur la lettre, défit le cachet et commença à lire.

Au fur et au mesure de sa lecture, son visage se décomposa.

A l’intention de Dame Cassidy Herediane,

Salutations Dame,

Comme nous nous en sommes préalablement entretenus, nous souhaitons confier à vos soins ce jeune criminel : Tristan Konogan.
En effet, il s’avère que nos tentatives pour le faire coopérer et nous fournir des renseignements sur les plans des Kaärs ont échoué.
Vous n’êtes pas sans savoir que plusieurs officiers de notre faction ont trouvé la mort ces dernières années.

Ce jeune homme en est le responsable. Bien sûr il agit sous des ordres et nous souhaitons savoir leur expéditeur mais encore et surtout le but de cette manœuvre même s’il apparaît clair que c’est une tentative d’affaiblissement et de démoralisation de nos troupes. Et également de nos idéaux.

Ces meurtres brisent l’image de tolérance mais encore et surtout de justice que nous souhaitons instaurer et il est certain que ces agissements trahissent des buts peu recommandables et destructeurs pour notre ordre.

Comme mon lieutenant s’est plu à vous l’expliquer, je connais votre grande valeur et votre pouvoir. Pour une si jeune mage vous avez accompli des prouesses dont vos confrères au sein de notre faction, même bien plus âgé, ne peuvent qu’apprécier les mérites et efforts.
Nous sollicitons donc votre aide pour soutirer des informations à ce jeune homme.

Je souhaite néanmoins vous mettre soigneusement en garde.
Le jeune Konogan malgré ses airs innocents et de parfait séducteur est une vraie plaie, un malfaiteur sans état d’âme et a déjà accompli de très nombreux crimes plus barbares les uns que les autres. J’avais soumis l’idée de l’enfermer mais vous êtes libre d’agir à votre guise tant que vous parvenez à quelques résultats.

Ayant conscience de votre puissance nous savons qu’il ne pourra pas échapper aux sécurités magiques que vous avez placez autour de votre académie.
D’autre part nous tenons à vous informer d’un fait.

Nos mages en sont venus à tenter de lui soutirer des informations par obéissance forcée. Comme les Drakkaris ne sont pas connus pour leur grand respect des règles et malgré l’échec de cette entreprise j’ai tout de même demandé à ce que lui soit appliqué un tatouage de runes.
En effet, je vous recommande, plus que de la prudence, de le terminer et donc de le signer de votre marque magique afin qu’il soit contraint de vous obéir, ne serait-ce que légèrement.

Ne prenez pas ceci à la légère. Sachez que malgré leur puissance, nos mages ne sont pas parvenu pour leur part à faire tenir un tel sort plus de quelques secondes tant sa faculté à se rebeller est forte.
Je sais néanmoins et ce parce que nous avons tenté de vous recruter à plusieurs reprises, que vous êtes plus puissantes et plus ingénieuses. N’hésitez pas à en faire usage au plus tôt afin d’éviter tout désagrément pour vous mais aussi pour les futurs élèves de votre école. Des blessés ne seraient pas bien vus par notre faction. Il serait dommage de vous croire inapte à diriger cet établissement.

Je vous annonce également que vous êtes en possession d’une des armes du jeune Tristan Konogan et de l’un de ses biens. Néanmoins, lorsque nous l’avons surpris en tentative de viol chez une jeune et riche dame dont le mari était absent et que nous l’avons capturé, nous avons récupéré les biens avec lesquels il voyageait. Ils sont encore en cours d’analyse au cas où une magie noire quelconque s’y trouverait. Pour l’instant nous n’avons rien repéré de tel et ils vous seront donc envoyé sous peu pour que vous puissiez les analysez à votre tour et vous en débarrasser comme il vous chantera.

Sur ce Damoiselle, je vous remercie pour l’aide active que vous nous fournissez et j’espère que vous obtiendrez des résultats convaincants de ce voyou. Méfiez-vous de ses belles paroles car il est presque parvenu à s’échapper grâce à celles-ci.
Bonne chance et je l’espère à très bientôt pour une transmission d’informations.

Que votre magie illumine les cœurs et le monde.



Votre obligé, Général Blergwen.

P.S : Je profite de cette lettre pour vous annoncer que mon fils, jeune lieutenant plein d’avenir, vous ayant aperçu durant l’entretien avec mes subordonnés, il aimerait faire votre connaissance. Je compte de ce pas en informer votre famille qui ne peut qu’être fière et intéressée par cette possible entente et peut-être union.


Son visage était devenu plus triste et douloureux lorsque Tristan était évoqué. Traité comme un véritable menteur, il devait sûrement profiter d'elle. Oui, selon la lettre, il n'y avait pas de doutes. La jeune femme déglutit à peine, difficile de croire qu'il était devenu comme ça. Et pourtant non, il avait toujours été turbulent !

Cassidy essuya une poussière au coin de l'oeil. Apparemment ils lui avaient laissé un petit cadeau, un tatouage de contrôle. Cela la rassura un peu bien qu'elle imaginait la colère du Drakkari rien qu'à l'idée qu'elle contrôle ces mouvements. De plus, les Cheistams la menaçait, elle, ouvertement, de la sécurité de son école. Mais ils se prenaient pour qui ?

Mais c'est surtout le PS qui attisa sa colère et comme elle se savait seule, elle ne put s'empêcher de manifester profondément sa pensée profonde.

"QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ?!?! Non mais je rêves ! Là il exagère ! Une possible union ? Ah ah... Non mais ça me fait rire ça. Comme si j'allais dire oui. C'est hors de question. Non mais quoi encore..."

La jeune femme froissa rageusement la lettre et la jeta dans un coin. Et puis quoi encore ? Non mais lui imposer à elle de rencontrer un... enfin elle ne le connaissait pas mais elle ne voulait pas encore d'un coq fanfaronnant devant elle. Un c'était bien suffisant.

Cassidy se frotta le front avec sa main droite. Que penser maintenant ? Et bien déjà, augmenter les distances avec le Drakkari et surtout, ne pas se laisser charmer. C'était tout juste. Enfin non après tout. La jeune femme grogna, exprimant tout son écoeurement face à ces choses que Tristan ne lui avait pas dis. Elle avait encore du temps pour réfléchir aux conséquences.

Puis, elle se mit à écrire quelques papiers administratifs. Cependant le sommeil vint bien rapidement, les paupières étaient lourdes et la jeune femme se mit à fermer les yeux, sur une pile de parchemins, partant au pays des rêves.

----

Plus d'une heure après, la jeune femme se réveilla, le visage ayant la marque des parchemins, clignant des yeux pour comprendre ce qui lui était arrivée. Ah ouiiii ! Elle s'en souvient. Elle venait de s'endormir sur sa pile de documents.

*Un lit aurait été plus adapté je pense*

Elle avait cependant retrouvé la forme et décida de mettre en pratique ce qu'elle souhaitait apprendre. La jeune femme récupéra un vieux livre qui traînait au sommet de la pile et son fidèle bâton avant de se diriger vers le terrain d'entraînement.

(La suite : Quand s'y remettre n'est pas si facile...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Cassidy Herediane
Directrice de l'Académie Hysandra
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 29

Feuille de personnage
Race: Humain Ascadian
Royaume: Territoire Neutre
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Allers / Retours   Mar 5 Juin - 18:52

(Vient de : Une journée qui commence par une méditation

Le 2 Septembre 285
9h30


Après avoir passé un petit moment avec Tristan assez perturbant, Cassidy devait retourner dans son bureau afin de travailler aux affaires du jour, ce n'est pas parce que le Drakkari était là qu'il fallait rester en permanence avec lui. Et puis, il fallait bien le laisser souffler de temps en temps. Cette liberté devait lui faire du bien, loin des cachots et de l'enfermement. Comme elle se plaisait à le penser, il avait tout ce qu'il fallait pour être bien ici. Bon à part les jeunes et les professeurs avec qui il rentrerait certainement en confrontation mais il fallait avouer qu'il avait de la chance.

Le hasard avait fait les choses. Il manquait une pièce. Si le Drakkari était là, il y avait bien une raison, beaucoup plus magique que celle du voyou ennemi des Cheistams. Après tout, c'était la divinité Kynésia qui lui avait demandé de fonder cette Académie. La déesse devait avoir vu quelque chose, bien qu'elle se doutait que Tristan n'était peut être pas au centre de cette histoire mais qu'il le veuille ou non, il en faisait parti.

La jeune femme soupira en grimpant les marches jusqu'à son bureau. Il fallait qu'elle se concentre sur autre chose. Pour le moment, elle devait juste ne pas s'inquiéter pour le Drakkari qui devait sûrement être en train de visiter les alentours ou encore s'entraîner. Oui il fallait le voir, Cassidy avait ses pensées tournées vers le charmant voyou, un petit sourire sur le visage.

Elle arriva enfin dans son bureau, comme elle l'avait laissé la veille. Une chouette s'engouffra et hulula gentiment, tenant dans sa patte une lettre. Cassidy s'approcha d'elle, caressa son pelage, décrocha la lettre et tendit un morceau de nourriture alors que la chouette repartait pas la fenêtre. Du courrier, encore.

La jeune femme ouvrit la lettre et commença à la lire. Il s'agissait d'un rapport sur Jace Haskill qu'elle avait demandé pour avoir plus de précisions sur cet homme avant de l'engager. Il n'y avait pas beaucoup d'informations car l'homme semblait garder une part de mystère mais rien qui semblait s'apparenter à des Kaärs ou des expériences maléfiques.

*Ca devrait aller je pense, je vais lui envoyer une lettre. De toute manière, rare sont les personnes proposant leurs services pour enseigner la nécromancie...*

Elle écrivit rapidement une réponse, bien appliquée sur un de ces parchemins, pour convier le futur professeur à la rejoindre à l'académie. La lettre était polie, courtoise, mais il y avait très peu d'informations à l'intérieur car Cassidy se réservait l'honneur de tout expliquer à voix haute, certaines choses n'étant pas facile à comprendre.

La demoiselle sourit et posa la lettre dans un petit conteneur en bois. Les lutines venaient ensuite chercher les lettres et s'occupaient de les poster quand la directrice n'avait pas le temps de se rendre elle même en personne à la volière.

Peu de temps après, Kymie apparut par une de ses entrées spéciales, dissimulée entre les murs.

"Je viens t'apporter ta collation avant le repas de midi"

Cassidy, le nez dans ses papiers, fronçant les sourcils, releva rapidement la tête en voyant la lutine et l'accueillit avec un grand sourire chaleureux. C'était l'occasion de faire une petite pause et la jeune femme tira une grimace tout en étirant les muscles de ses épaules en se levant.

"Bonjour Kymie. Merci pour la collation"

Elle attrapa un des biscuits que Kymie venait d'apporter sur le bureau en le grignotant. C'est vrai qu'elle avait toujours eu un petit creux dans les alentours de 10 heures. Cassidy fit quelques pas dans la pièce alors que Kymie posa son derrière sur un livre, les jambes élégamment croisées. Il y avait un petit silence pendant que Cassidy mangeait son biscuit, le regard attiré vers la fenêtre et Kymie qui tapota avec ses doigts sur la couverture du libre.

"Bon sang Cassidy, tu es une fille incroyable et folle.." soupira Kymie tout en la regardant.

Cassidy, grignotant doucement ses biscuits, se tourna vers elle, étonnée et surprise. Elle n'avait rien fait là.

"Quoi ? J'ai fais quoi encore ?

Kymie s'étira et joua avec une mèche de ses cheveux tout en la regardant en biais.

"Tu le cherches le Drakkari. Je sais que tu étais obligée de lui poser la rune de contrôle et malgré tout, tu continues de t'approcher de lui"

De la crainte apparut dans le visage de Cassidy. C'était vrai qu'elle avait encore eu des gestes très proches avec lui qu'elle n'avait même pas contrôlé. Et même lui. Elle regarda sa main bandée. Oui effectivement, il y avait du souci à se faire.

"En ce qui concerne ce verre qui a explosé, tu as compris toi même pourquoi je pense. Du contrôle ma grande, du contrôle. Mais ce n'est pas de ça que je voulais te parler..."

Cassidy se mordit la lèvre inférieure, très gênée. S'agissait-il du fait qu'elle l'ait enlacé d'un peu trop près ? Ou encore le petit bisou dans le dos ? Elle passa les mains dans son dos, les croisant, attendant la morale de la petite Kymie.

"Quand tu l'as retenu ce vilain Drakkari par la taille et bien son regard a changé. C'était bref, mais plus tu parlais, plus il se calmait. Et là, je ne pense pas qu'il jouait un jeu"

La jeune mage ouvrit en grand la bouche, interloqué. Elle qui pensait qu'il serait sûrement en colère, furieux, tout mais pas ça. En même temps, il paraissait beaucoup plus calme quand le Drakkari s'était retourné vers elle. Kymie se mit à sourire gentiment et descendit du livre.

"Peut être bien que tu as raison au final... Enfin, je ne sais pas, c'est comme si il y avait quelque chose qui se créait. Mais un peu trop pour toi et pas vraiment pour lui. Je sais que toi tu ne joue pas... mais fais quand même attention à ne pas trop t'attacher à lui. Si il venait à te détruire mentalement, ça va faire mal..."

Cassidy soupira tranquillement. Ainsi Tristan avait été interpellé par son geste alors qu'avant il était tout simplement froid et distant. C'était comme si au final il y avait un minuscule petit espoir, que si elle continuait dans cette voie là, il pourrait au moins s'ouvrir un peu plus et paraître un peu moins renfermé. Mais s'attacher à lui. Oui, elle était en train. Difficile de jouer à plusieurs jeux en même temps.

"Je sais, je dois faire attention..."

Kymie la regarda un instant, sembla vouloir dire quelque chose, puis se résigna et prit congé.

La jeune femme pensa à Tristan. Que devait-elle dire ? Que devait-elle penser ? Bon après tout il y avait encore du temps, avec lui il fallait mieux réagir sur le moment ni avant, ni après.

Songeuse, elle retourna dans ses papiers quand une idée lui vint à l'esprit. La directrice ouvrit un de ses tiroirs et en sortit l'anneau qui avait été délicatement était déposé dans un petit conteneur. Cassidy se mit à sourire en l'examinant. Un petit bout du Drakkari. Et si elle se rappelait bien de la situation, il y tenait sacrément à son anneau.

*Je vais te le rendre... mais d'abord je dois faire quelque chose...*

Cassidy prit son bâton dans la main tout en prononçant le sort "Fragments du Passé" pour se replonger dans le passé de Tristan. Grâce à l'anneau, elle avait un moyen de le cerner un peu plus en revoyant des morceaux de son passé. Elle tenait l'anneau dans le creux de la main, paume en l'air, et une douce lueur apparut autour de cet objet.

"Aide moi à mieux cerner Tristan s'il te plaît. Montre moi ce qu'il est"

Une image se forma au dessus de l'anneau. On apercevait Tristan en train de jardiner et de s'occuper de fleurs. Cassidy fronça les sourcils. Quoi ? Voilà que le vilain Drakkari aimait s'occuper d'un petit jardin ? Etrange tout cela. Elle continua de regarder attentivement et ne vit rien de plus à part le Drakkari qui semblait apprécier cette activité, le regard vif, plantant quelques fleurs, en arrosant d'autres. Elle ne l'aurait pas imaginé comme cela.

*C'est intéressant... il devrait alors s'occuper du jardinage du château...*

Elle ne vit rien de plus mais se mit à sourire. Le voir comme cela, concentré, les sourcils plissés en train de s'occuper des fleurs, c'était quelque chose à voir.

L'image disparut, alors que Cassidy gardait un petit sourire. Jusqu'à ce que son ventre grogna, déclarant qu'il était l'heure de se mettre à table.

La jeune femme mit la bague dans sa poche et partit en direction du réfectoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascadian.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allers / Retours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allers / Retours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retours de liens d'entracte
» [Recherche] Allés-retours pour finaliser mon pokédex
» Des retours sur l'eau artificielle a base de colle pva? :)
» « Les départs ne comptent pas, seuls les retours méritent une larme. » (lux)
» Des retours inattendus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ascadian, Monde de Magie et d'Aventures :: [Territoire Neutre] Académie Hysandra :: Intérieur : Deuxième Etage :: Bureau de la Directrice-
Sauter vers: